Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Retour sur les finances locales (2)


La Situation financière de la Ville est aujourd’hui très saine : la capacité d’épargne est forte malgré une pression fiscale inférieure à la strate de référence, même si elle demeure la plus élevée de l’agglomération.

Les principaux ressorts en ont été une bonne maîtrise des charges de fonctionnement : +3,1%/an à périmètre constant ; mais également une adaptation des investissements  aux capacités de la Ville (indépendamment des transferts C2A) à hauteur de 16,6 M€/an.

Les observateurs des finances locales remarquent le cercle vertueux du désendettement :
baisse de la dette --> recul des intérêts --> bonne tenue de l’épargne --> allègement des besoins en endettement --> …

L’intercommunalité a joué un rôle dans cette bonne santé financière, en phase avec les objectifs de la loi de 1999, mais elle n’explique pas bien entendu à elle seule la bonne santé d’ANNECY.

Toutes les communes de l’agglo ont bénéficié de la bonification liée à l’aide de l’Etat à la mise en place d’une intercommunalité telle qu’elle était souhaitée avec juste titre par la gauche entre 1997 et 2002 pour nous sortir de ces luttes de clochers des 36 000 communes françaises de plein exercice.

ANNECY en a bénéficié comme les autres.

Mais toutes les villes n’ont pas utilisé cette aide dans le cadre d’une politique d’investissement soucieuse des ressources structurelles de la Ville et de sa capacité d’investissement communale.

D’autres en ont profité pour ne pas augmenter leurs niveaux d’imposition, d’autres en ont profité pour mener des politiques d’investissement surdimensionnées.

Aujourd'hui sonne l'heure des comptes, mais ni l'agglo, ni ANNECY ne doivent être les boucs émissaires de l'UMP dans le pacte financier à venir.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :