Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Lac d'ANNECY : impact du réchauffement climatique sur la taille des poissons

Publié le 24 Juillet 2009 par Thierry BILLET


J'évoquais la question du réchauffement climatique sur la grosseur des féras pêchées dans le lac d'ANNECY dans un article paru hier.

Un article paru le
22 juillet 2009 dans une revue électronique environnementale confirme la pertinence de cette hypothèse.

Voici l'article :

Changement climatique
Les poissons des mers européennes auraient perdu 50%
de leur masse corporelle en 30 ans




Les banquises fondent, le niveau des mers monte et... les poissons maigrissent ! En effet, selon une étude publiée ce lundi 20 juillet aux Etats-Unis par des chercheurs français, les poissons des eaux européennes seraient deux fois plus petits ces dernières décennies.

La faute au réchauffement climatique, selon ces experts.

Publiées dans la revue "Proceedings of the National Academy of Sciences", les conclusions tirées par plusieurs chercheurs du Cemagref, institut public spécialisé dans la gestion durable des eaux et des territoires, sont assez alarmantes.

Dans les rivières européennes, en mer du Nord et dans la Baltique, les différentes espèces de poissons qui ont été étudiées auraient perdu en moyenne 50% de leur masse corporelle en seulement 20 ou 30 ans.

Par ailleurs, plus inquiétant encore, ces poissons seraient nettement moins nombreux dans nos mers. La masse totale des poissons présents dans ces eaux européennes aurait baissé quant à elle de 60%.

La communauté scientifique internationale était unanime dernièrement pour affirmer que les habitudes de reproduction des poissons en eaux chaudes étaient bouleversées, tout comme les flux migratoires. On savait aussi que les poissons évoluant en eaux chaudes étaient souvent plus petits. De là à s’imaginer que leur taille soit divisée par deux… 

Ainsi,  il semble que les poissons les plus petits pondent désormais moins d'oeufs et qu’ils sont devenus des proies plus faciles pour leurs prédateurs, y compris pour l'homme. Du coup, la chaîne alimentaire et l'écosystème seraient perturbés.

Qui est coupable ?  Principal auteur de l'étude, le scientifique Martin Daufresne estime pour sa part que la surpêche n’est pas l’unique responsable de la diminution de la taille des poissons. "Cela n'est pas la seule raison. Notre étude établit que la température joue un rôle majeur" insiste t-il.

Pour en savoir plus :

    * Plus d'infos sur le site officiel de la National Academy of Sciences of the United States

Mathieu Duchesne, pour Environnement-online pour Environnement Online