Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Lac d'ANNECY : réunion du comité scientifique halieutique

Publié le 23 Juillet 2009 par Thierry BILLET in Environnement



La réunion du comité scientifique halieutique du 16 juillet a été studieuse et s'est déroulée dans un climat d'écoute réciproque qui doit être signalé. Il réunissait les scientifiques, et les pêcheurs amateurs et professionnels sous l'égide de la Direction de l'agriculture (DDEA).

Les pêcheurs professionnels traversent une crise sans précédent car ils ne pêchent plus de féra: elles sont trop maigres ("efflanquées") et passent dans les mailles du filet.

Les scientifiques constatent que le stock de féras est présent dans le lac mais que les poissons ne grossissent pas suffisamment : ils n'ont pas cette année 2009 assez à manger dans le lac pour grossir suffisamment. Les féras n'ont commencé à grossir que fin mai alors qu'elles commencent habituellement dès mars.

On ne sait pas expliquer pour le moment ce phénomène d'insuffisance de la nourriture car le lac s'est bien oxygéné cet hiver et le taux de phosphore est stable depuis des années.

A noter que 1 poisson sur 6 pêché par les professionnels a déjà été pêché par les amateurs dans la pêche à la ligne parmi ceux qui ont été prélevés pour l'étude scientifique, puis rejeté car trop petit.

En conclusion,

   * la pression de pêche est forte sur le lac

    * la ressource halieutique ne trouve pas assez à manger pour se développer suffisamment rapidement, d'où le "trou" de cette année qui peut se reproduire.

   * des espèces mériteraient d'être plus pêchées : la perche qui est abondante ou les écrevisses US qui prolifèrent dans le lac alors qu'il n'y a pas de débouché commercial pour le moment autour du lac. J'ai proposé aux pêcheurs professionnels de se rapprocher de la Chambre d'agriculture  pour qu'une étude commerciale soit faite. Cette écrevisse invasive colonise la lac à grande vitesse et peut générer des conflits dans l'alimentation des poissons.

   * le climat entre pêcheurs amateurs et pêcheurs professionnels a été constructif et les deux parties reconnaissent la nécessité de modifier le réglement de pêche.

J'ai insisté sur la nécessité d'une gestion à long terme de la ressource halieutique qui constitue le socle d'accord entre les pêcheurs amateurs et les pêcheurs professionnels : il faut adapter la pêche à la ressource et pour cela que les deux parties fassent des efforts  d'adaptation de la pêche dans une perspective de long terme.

Sans que l'on puisse le prouver, les effets du réchauffement climatique sur des hauteurs importantes de la masse d'eau dans un lac transparent comme celui d'ANNECY sont sans doute significatifs sur le développement du zooplancton : cela ne s'arrêtera pas demain.

Rendez vous est pris pour la rentrée mais l'important est de se projeter dans l'avenir de la manière la plus rationnelle qui soit : assurer la gestion à long terme de la ressource halieutique et ne pas engager de processus de réduction de la taille des poissons susceptibles d'être pris pour ne pas empêcher le renouvellement de l'espèce, comme l'ont fait les pêcheurs en mer avec de nombreuses espèces.

Il faut nous féliciter que ni les pêcheurs amateurs, ni les pêcheurs professionnels ne se réclament de cette position : tous militent pour une gestion durable de la ressource et refusent des solutions de court terme qui mettraient en cause la pérennité de la pêche à la féra.