Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Dépôt pétrolier, des ambiguités à lever par l'exploitant

Publié le 11 Janvier 2012 par Thierry BILLET in Politique locale

Les lecteurs assidus de ce blog savent que je suis très préoccupé par le Dépôt pétrolier de la HAUTE-SAVOIE à VOVRAY. J'ai déjà évoqué ici à plusieurs reprises mon action en qualité de président du Comité local d'information et de concertation (CLIC).

La dernière réunion du Comité a été marquée par une attitude désinvolte de l'exploitant sur deux points essentiels : la participation des salariés du DPHS et la sécurité incendie.

Les textes prévoient que le secrétaire du Comité d'entreprise participe au CLIC : je le réclame donc depuis trois ans; et, depuis trois ans, le DPHS trouve toujours une argutie pour ne pas le mettre en oeuvre. J'ai donc saisi officiellement le PDG d'une demande de sa présence personnelle au prochain CLIC et d'une demande d'information sur la structure de la représentation du personnel dans cette entreprise où il semble qu'il n'y ait pas de comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail...

Plus grave, lors de la réunion, le SDIS a fait valoir que la citerne du DPHS était vide aux 4/5° lors du dernier exercice sur le terrain; alors que l'exploitant ne l'en avait pas informé. Le DPHS a alors expliqué qu'il envisageait de ne pas conserver ce stockage puisqu'une nouvelle réserve avait été construite.

Or, pour tous les membres du CLIC, cette nouvelle réserve s'ajoutait à l'existante : elle ne la remplaçait pas. Il n'a jamais été question d'un tel scénario avant la réunion du CLIC. Et l'Etat n'en avait jamais été informé auparavant.

Autrement dit, le DPHS était sur le point de mettre en place un scénario de défense contre l'incendie qui n'avait pas été homologué par les services de contrôle.

Or les expériences passés sur le niveau de puissance du réseau public d'eau potable qui sert à la défense incendie exigent une rigueur inflexible dans l'élaboration des scénarios de défense incendie par l'exploitant, puis, en cas d'insuffisance des moyens internes par le SDIS.

Par exemple :

http://www.thierry-billet.org/article-echec-de-l-exercice-ppi-du-groupement-petrolier-a-vovray-

Une prochaine réunion aura lieu en février.

En attendant, le DPHS a été sommé de conserver en eau les équipements existants.