Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

SARKOZY sera battu, et après ?

Publié le 19 Avril 2012 par Thierry BILLET

Trop drôle de voir SARKOZY proposer à François BAYROU le poste de Premier Minsitre alors qu'il ne sera pas le futur Président de la République.

Ainsi donc, Nicolas SARKOZY n'aura donc fait qu'un quinquennat. Plus personne ne parie un kopek sur sa victoire. Les journalistes ont déjà sonné l'halali. 

Les Français sauveraient ainsi l'honneur à la différence de nos amis italiens qui avaient réélu l'ineffable BERLUSCOLI.

SARKOZY pourra aller gagner de l'argent dans le privé comme il l'a maintes fois annoncé. Il laissera une UMP défaite et en proie à de violents conflits internes. 

Pour autant la tâche qui attend François HOLLANDE est d'une difficulté absolue.

Il s'est bien gardé de trop promettre, conscient qu'il ne pourrait pas tenir grand chose d'inconsidéré.

Mais il va se heurter immédiatement à l'insuffisante croissance économique pour financer certains de ses projets.

C'est que la question du surendettement doit conduire à se poser la question de la sobriété.

Tant que l'on abordera la question de la rigueur sous le seul angle du Père Fouettard qui empêche des citoyens enfants de gaspiller leur goûter, les politiques se tromperont de chemin.

La triple crise économique, sociale et écologique nécessite de penser l'avenir en des termes nouveaux, ceux de la sobriété et du partage.

Non pas de la rigueur aveugle, mais de la recherche d'un mode de vie plus convivial pour tous et plus frugal pour ceux qui ont beaucoup.

Je recevais l'autre soir à dîner un de ces magnifiques maires ruraux, plein d'idées et de réalisations, et qui me racontaient les gaspillages induits dans certaines communes rurales par l'utilisation des fonds genevois : chacun sa salle des fêtes, chacun ses bordures de trottoir,... Nous avons encore des marges de manoeuvre !

Ce quinquennat sera celui de la remise à plat de nos finances publiques. Si François HOLLANDE veut éviter d'être dénoncé par ceux qui l'auront élu, il devra montrer sa capacité à développer une politique réellement solidaire et réaliste, c'est à dire compatible avec les exigences de notre monde fini et de notre dette financière et écologique. En ce sens, son attitude par rapport au renchérissement du prix de l'essence sera un signal fort...