Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Oui aux 4,5 jours de classe et vite !

Publié le 13 Février 2013 par Thierry BILLET in C'est personnel

On tombe sur le derrière à entendre les mauvaises raisons qui s'empilent pour retarder le retour aux 4,5 jours de classe.  Il y avait eu moins de barouf contre la décision délirante pour la santé des enfants de passer à 4 jours ! Et le monde de l'Education avait néanmoins accouché d'un "appel de BOBIGNY" signé par plus de 40 organisations sont les syndicats enseignants qui semblent l'avoir oubliée...
 

 

EXTRAITS


« Pour améliorer les rythmes de vie et de travail des enfants et des jeunes, très rapidement il faut un cadre national, décliné dans les projets éducatifs de territoire et les projets éducatifs d’établissement. Il doit prendre en compte les préconisations de l’Académie de médecine à propos de l’école primaire. Il faut donc alléger la journée et adapter le travail scolaire aux temps favorables aux apprentissages, alterner et équilibrer dans la journée les différentes formes de regroupement, les différentes activités et disciplines, les formes de travail, garantir la pause méridienne, refuser la semaine actuelle de 4 jours et prioriser un rythme annuel alternant 7 semaines scolaire et 2 semaines complètes de vacances intermédiaires, définir un volume annuel d’heures d’enseignement. Ce cadre national doit préconiser l’articulation des temps éducatifs et sociaux, leur mise en cohérence et la coopération éducative de tous. La conférence nationale sur les rythmes, convoquée par le Ministère à l’initiative de partenaires des Assises, doit commencer par acter ce cadre national pour ne pas reporter les premières décisions. Elle doit permettre ensuite de travailler avec tous les acteurs concernés pour dépasser les conflits d’intérêts et définir les moyens de sa mise en oeuvre. »

 

«La définition et l’impulsion d’un véritable projet éducatif d’école ou d’établissement et d’équipe nécessitent l’implication et la coopération éducative de tous les adultes, professionnels et parents, partenaires associatifs de l’éducation populaire, du sport et de la culture du territoire, la logique de coéducation et l’évaluation partagée de ce projet. Les écoles primaires et les établissements devront prendre en compte ces objectifs et cette dynamique nouvelle dans leur structure et leur fonctionnement, dans le respect des cadres nationaux. Les enfants et les jeunes doivent être impliqués dans cette démarche. »

 

Tout le monde avait à l’esprit que la journée ne serait pas moins longue pour les élèves, puisque les parents ne finiraient pas plus tôt leur travail, mais qu'elle serait moins lourde scolairement. Il est tout de même stupéfiant qu'alors que tout le monde sait que la semaine de 4,5 jours est bonne pour les enfants et pour les apprentissages, une coalition des maires, et de certains syndicats d'enseignants poursuivent dans la voie de l'échec scolaire évidemment d'abord pour ceux dont les parents ne peuvent pas rattraper ce qui n'est pas appris à l'école.