Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Crise ouverte

Publié le 15 Juillet 2021 par Thierry BILLET

Mme LARDET l'avait dit dès le jour de son alliance avec M. ASTORG : ils ne sont d'accord sur rien. L'échange reproduit ci-joint sur Facebook entre M. DIX NEUF maire adjoint  et la députée LREM et maire adjointe est suffisamment cru pour qu'il n'ait pas besoin d'être commenté. Mme LARDET vide son sac à propos de ses alliés qui lui ont permis de devenir présidente de l'agglomération du GRAND ANNECY les accusant de tous les maux, y compris leur absentéisme en réunion. 

Dans une mairie  normale, l'un ou l'autre des maires adjoints serait démis de leurs fonctions par le maire, garant de l'homogénéité de l'exécutif municipal. D'autant que Mme LARDET dénonce le management toxique pour les agents municipaux de la majorité municipale à laquelle elle appartient.

Ou alors, dans une mairie normale, elle démissionnerait de son mandat de maire adjoint pour ne pas cautionner cette politique honnie.

Mais nous ne sommes pas dans une vie politique normale, nous sommes dans une alliance de deux ambitions personnelles (ASTORG/LARDET) où chacun peut dire tout et n'importe quoi, sans aucune cohérence d'équipe. Et le Maire laisse filer : le costume est trop grand pour lui et il ne sait pas trancher les désaccords entre ses maires adjoints. Comment voulez vous que la Ville (et donc l'agglomération) soit gérée correctement dans une vision stratégique de l'avenir d'ANNECY ?

Bien entendu, il faut renvoyer dos à dos ces deux polémistes d'opérette : vert bonnet et bonnet orange; ils sont d'accord encore pour partager les indemnités d'élus que le hasard électoral et leur cynisme leur ont octroyé en attendant la décision finale du Conseil d'Etat qui risque de siffler la fin de la partie rapidement maintenant.

NB : Toujours aucune preuve que Mme LAFARIE et M. OSTERNAUD ont bien payé leur avocat pour la plainte qu'ils avaient déposée contre moi pour diffamation et dont ils se sont désistés. Je les relance aujourd'hui même.

Crise ouverte