Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Qualité de l'air, silence à ANNECY

Publié le 30 Septembre 2021 par Thierry BILLET

Il est toujours intéressant de comparer les promesses de campagne et leur mise en oeuvre effective. Prenons l'exemple de la qualité de l'air qui alimentait les critiques de Mme LARDET (souvenez vous "Annecy respire !" c'était il y a des milliards d'années... en fait moins de 18 mois...) et de M. ASTORG à propos de la politique que je conduisais avec JLR.

Rien moins qu'un Plan local de la qualité de l'air, un fonds air bois pertinent, une convention de plusieurs millions d'euros avec la Région, un travail de fond sur la Zone de Faible Emission, l'installation d'une cinquantaine de capteurs de qualité de l'air sur l'ensemble du territoire de l'agglomération avec le projet VIZIONN'AIR, etc.

Cette question défrayait la chronique alimentée par les associations de défense de l'environnement justement particulièrement actives sur ce sujet. Aujourd'hui, alors que ni ASTORG, ni LARDET n'ont pris une mesure de plus que nos engagements, les associations ne disent plus rien. Elles ne pourront pas le dire à l'agglomération lors des ateliers climat puisqu'il n'y en a plus; que Mme LARDET ne les reçoit pas et que M. ASTORG quand il reçoit les Amis de la Terre leur joue du pipeau sur le thème "on ne peut pas tout faire en un an"... 

Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) divise de manière drastique ses seuils de recommandation, l'air n'est donc plus pollué à ANNECY puisque ni GREENPEACE, ni les AMIS DE LA TERRE, ni FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT n'en disent plus rien.

Pourtant les faits sont têtus.

Avec les nouvelles recommandations de l'OMS, la limite d’exposition annuelle à ne pas dépasser pour les PM 2,5 est divisée par deux : elle passe de 10 microgrammes (µg) par mètre cube à 5 µg/m3. Celle pour le NO2 est divisée par quatre : de 40 à 10 µg/m3.

C'est un bond énorme qui rend la question encore plus difficile à résoudre à l'échelle d'une intercommunalité. On pourrait s'attendre de la part de nos grands écologistes donneurs de leçons qu'ils se saisiraient à la Ville et à l'agglomération de cette évolution normative. Mais comme ils ne savent pas comment affronter cet enjeu, il est passé sous silence. Ah comme c'était plus facile quand on pouvait raconter n'importe quoi  sur la qualité de l'air comme le fameux article de M. DIX NEUF qui serait dangereuse et déplorable à ANNECY (cf. ci-dessous).

Rien n'a été amélioré depuis leur élection; ce sera un échec de plus à mettre au crédit de l'attelage ASTORG/LARDET.