Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Les locaux de FNE vandalisés

Des agriculteurs haut-savoyards ont trouvé utile de déverser des tonnes de lisier et de fumier devant les locaux de FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT. Un message violent adressé aux défenseurs de l'environnement, un de plus, comparable à ce que subissent les lanceurs d'alerte bretons sur les pollutions au nitrate. Cette fois, sans nul doute, il s'agit d'une vengeance bien malvenue à la suspension de l'arrêté préfectoral concernant l'élimination des bouquetins du BARGY. C'est pourtant à cela que sert la Justice dans un pays civilisé : à régler les contentieux sans passer par la violence. Dès lors que la réponse de celui qui perd devant le Juge est de se venger, la civilisation recule. 

C'est ce que certains agriculteurs haut-savoyards viennent de faire. L'abattage d'un troupeau pour une seule bête malade est un crève-coeur que chacun peut comprendre et partager. Mais ce ne sont pas les écologistes qui ont fixé cette règle, c'est le Ministère de l'agriculture où la FNSEA règne en maître. Si il faut changer cela, la FNSEA est bien placée pour le faire, mais elle a préféré négocier des prises en charge financières pour les bêtes abattues. Et d'un point de vue prophylactique, c'est sans doute préférable. 

Alors donc la violence pour faire taire ceux qui demandent la vérité sur les épandages de lisier qui polluent l'eau des baies bretonnes, sur les méga élevages de cochons, etc. Et maintenant, même dans un département qui se vante d'avoir été le pionnier des appellations d'origine contrôlée et d'une agriculture de qualité, des pratiques semblables, quelle régression !  

La réponse de la nouvelle Ministre à cette action illégale est bien timide. Elle manque surtout de la plus élémentaire crédibilité quand Eléonore Leprettre, collaboratrice du ministre de l’agriculture lorsqu’il était chargé des relations avec le Parlement, devient directrice de la communication et des affaires publiques des  vendeurs de pesticides. Et que le gouvernement n'a pas démantelé la "cellule DEMETER" qui au sein de la gendarmerie doit détecter ceux qui pratiqueraient de "l'agri-bashing"; malgré la décision de la juridiction administrative demandant une clarification de ses missions.

Les locaux de FNE vandalisés
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :