Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Des partis politiques devenus des coquilles vides

16 Décembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Un peu plus de 5 000 votants au Congrès des VERTS, moins de 12 500 pour celui de RENAISSANCE, 90 000 dont 2 chats pour celui des RÉPUBLICAINS avec des cartes acquises auprès de maisons de retraite du midi au titre du clientélisme municipal,... Les partis politiques sont des coquilles vides alors qu'ils devraient être les lieux de la délibération collective en vue de présenter un projet politique aux français. Cette désaffection pour les partis a plusieurs conséquences. D'abord, l'essai de "primaires" ouvertes aux non adhérents pour désigner les candidats du parti. Autrement dit, en plus de ne pas payer de cotisation, n'importe qui devient "passager clandestin" d'une organisation à laquelle il refuse par ailleurs de consacrer du temps à y militer. Cela donne le presque crash de Yannick JADOT à la primaire écologiste submergé par le vote de coucous venus du féminisme le plus radical autour de Mme ROUSSEAU. Ensuite, c'est la porte ouverte aux bonapartismes : on n'a plus besoin de l'appareil et de la constance d'un parti pour se proclamer candidat. MÉLENCHON et MACRON en sont de parfaits exemples qui conçoivent l'organisation qui les soutient comme un simple club des amis et des affiliés prêts à accepter que la décision politique ne revienne qu'au "leader maximo". La façon dont la direction de LFI vient de se réorganiser dans la plus totale opacité en écartant les députés les plus en vue  ou l'absence de démocratie interne de RENAISSANCE l'illustrent avec éclat. Les chefs décident et écartent ceux qu'ils estiment insuffisamment proches puisque l'alpha et l'omega est l'élection présidentielle où une seule tête doit apparaître.

Mme TONDELIER répète sans aucun doute avec sincérité (comment fait-elle pour résister au rouleau compresseur du F-HAINE au conseil municipal de Hénin-Beaumont ? chapeau bas Madame !) qu'elle veut convaincre un million de personnes de rejoindre les VERTS; mais qui à l'extérieur du groupuscule que demeure les VERTS en pleine crise climatique peut croire que cela ait la moindre chance de se réaliser ? Car la question est celle du "zapping" institutionnalisé qui est le marqueur de ce début du 21° siècle dans tous les domaines. D'accord pour payer 2 euros pour pouvoir voter pour le candidat à la primaire qui me plaît le mieux. Et ensuite, je plie mes gaules et ne revenez pas me demander de faire campagne ou de rester "fidèle". L'examen des CV de nombreux élus de toutes tendances montre des cheminements dans tous les sens, des appartenances successives selon l'humeur du moment ou l'opportunité d'une élection. L'auberge espagnole qu'est RENAISSANCE le montre à l'excès. 

Contre ce zapping je ne vois pas d'issue. Je crains qu'il ne faille "faire avec" car il concerne tous les aspects de notre vie sociale dans les associations de toute nature, les syndicats, etc. Et les incantations au bon vieux temps des engagements d'une vie ne feront pas revenir le nécessaire sentiment d'appartenance qui structurait les vies en faisant tenir ensemble l'appartenance à une organisation et le projet de vie individuel. 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :