Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Les transporteurs routiers sont sympas

L'annonce par la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR) de propositions de limitation de la vitesse des camions, d'augmentation du gabarit pour en limiter le nombre et d'interdiction de doublement, à l'occasion de GRENELLE de l'ENVIRONNEMENT est un nouvelle importante qui ne me surprend pas.
La FNTR représente les grosses sociétés de transport qui ont compris depuis longtemps que la course au "moins coûtant" était perdue d'avance face aux pays de l'EST et leurs chauffeurs bulgares ou roumains payés des clopinettes, sans possibilité sérieuse de contrôle de la durée du travail et de la rémunération.
Je me souviens d'une rencontre en 2002, lors de la campagne de Noël MAMERE, à la Mairie de LYON, avec la FNTR Rhône Alpes qui nous avait déjà expliqué que leurs entreprises étaient des entreprises de logistique qui devaient gérer les stocks de leurs clients, stocks qui sont de plus en plus souvent dans les camions; et que le transport lui-même était une activité décadente qui ne générait aucune marge. Dès lors la FNTR considérait que l'on devait revaloriser leur métier et arrêter d'imposer aux chauffeurs une constante dégradation de leurs conditions de travail...
Ce point de vue "progressiste" qui s'accomode parfaitement d'un transfert des marchandises de la route vers le rail (si la SNCF était capable de gérer correctement le frêt... alors qu'elle s'en est désintéressée largement depuis des années) est combattu par la fraction réactionnaire du patronat routier représenté par l'UNOSTRA et qui ne voit de solution que dans la réduction du coût et donc l'exploitation des hommes.
Espérons maintenant que d'autres branches industrielles sauront se mettre au niveau des enjeux du réchauffement climatique.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :