Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Consensus sur la rupture !

Le grenelle de l'environnement décentralisé vient tout juste de s'achever. Derrière le côté trop institutionnel que l'on peut reprocher à ce type d'initiative organisée par l'administration, j'ai été frappé par le nombre de participants à l'après-midi de restitution = 800 personnes au moins selon Monsieur le préfet.
Et une surprise de taille : l'affirmation dans tous les ateliers d'un "consensus" sur le diagnostic de la gravité de la situation de la planète et de la nécessité d'une "rupture"...avec le mode de production actuel.  
Les interventions nombreuses de la salle allaient toutes dans le même sens : pas assez de moyens pour l'agriculture bio, toujours des fonds publics pour financer les projets routiers et rien pour le rail, une mauvaise prise en compte des risques différés (ondes électromagnétiques, etc.).
La FDSEA avait bien mobilisé pour demander à ce que les agriculteurs ne soient pas considérés comme des simples pollueurs, mais dans une vision globale de l'aménagement du territoire, ils réclament à nos côtés la protection des espaces agricoles...
Je suis intervenu sur la question de la loi littoral, invoquant le consensus de la salle sur la nécessité de se protéger d'une urbanisation hypertrophiée et d'assurer la structuration d'une trame verte au plan régional, pour redire notre opposition à la modification de la loi littoral, et la nécessité d'abroger l'amendement qui permit subrepticement d'empêcher l'application sur les lacs alpins de la loi montagne et de la loi littoral.
Puisqu'il y avait consensus sur les objectifs, et que, selon Bernard ACCOYER, cette loi "ne change rien", j'ai proposé de l'abroger tout simplement...
Pas de réponse de l'intéressé qui nous tint un discours d'introduction que ses actes contredisent tous les jours, avec, comme le rappela un participant membre des AMIS DE LA TERRE, l'enfermement du SALEVE entre deux bras d'autoroute au moment où l'on parle de biodiversité, de corridors biologiques, etc.
Bref, la preuve que la prise de conscience est là, mais que l'on hésite encore à faire les choix du XXI° siècle.
On verra bien ce que SARKOZY osera imposer aux lobbies qui ont soutenu sa candidature aux présidentielles.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :