Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Jeux Olympiques 2018 "zéro carbone" : chiche !

Publié le 2 Janvier 2009 par Thierry BILLET in Politique locale


Pari tenu pour la soirée "Jeux Olympiques 2018" du 31 décembre avec une participation importante des annéciens, malgré des conditions météorologiques déplorables.

J'y ai découvert un tract non signé avec une simple adresse électronique intitulé "Non aux Jeux Olympiques ! ni à Annecy, ni ailleurs !"

On pouvait s'attendre à une critique que l'on peut partager sur le fonctionnement du Comité international Olympique, sur le dopage, etc. puisque l'on nous annonce une critique des Jeux et non du lieu de leur tenue. Rien de cela à part un dernier paragraphe sur la triche (?) et le fait que les JO s'accordent avec toutes les dictatures. C'est justement pour protester contre les JO à PEKIN que j'ai accroché à mon balcon pendant les Jeux des drapeaux tibétains.

Mais quel rapport avec les Jeux tels qu'ils sont envisagés à ANNECY ?

Je conçois que l'on puisse être contre les compétitions sportives internationales quelles qu'elles soient et la manière dont la recherche de performances et la pression sur les athlétes génèrent des conduites addictives, mais il faut parler sérieusement de la candidature d'ANNECY et du sens sportif et politique que la Ville entend lui donner.

Et de ce point de vue, les griefs manquent de sérieux.

Sur le coût, le tract dénonce un coût exorbitant tout en affirmant qu'on ne le connaît pas. Et que les illuminations de Noël ont coûté 300.000 €... Quel rapport avec les Jeux ? La Ville a clairement affirmé vouloir une candidature en rupture complète avec ceux de PEKIN et de SOTCHI en Russie. C'est ce que le dossier de candidature confirmera si le Comité national Olympique présente la candidature d'ANNECY au nom de la FRANCE, ce que nous saurons en mars 2009. Bien entendu, les Jeux vont coûter cher. Mais le problème est moins le coût - qui doit être maîtrisé - que les objectifs que l'on poursuit.

Le tract embraie ensuite sur le danger d' "une urbanisation démesurée" et précise que "la mairie veut profiter des JO pour accélérer la réalisation du sillon alpin, continuité urbaine de Genève à Valence sur 220 Km". Qui a pu dire une pareille bêtise ? Au contraire, les seules infrastructures de transport souhaitées pour les Jeux sont des infrastrures de transport collectif : pouvoir amener les athlètes de GENEVE ou SAINT EXUPERY en train jusqu'à ANNECY et vers le village olympique de la vallée de l'ARVE. Quel écologiste peut rejeter un tel projet que nous réclamons depuis vingt ans ? Les transports collectifs représentent 1% des déplacements en HAUTE SAVOIE : les Jeux peuvent nous faire obtenir ce que nous risquons de ne jamais avoir : des transports ferroviaires efficaces vers GENEVE, CLUSES et AIX LES BAINS.

Quant aux villages olympiques, n'avons nous pas besoin de logements et notamment de logements sociaux en HAUTE SAVOIE ? Le recyclage des villages est une donnée constitutive du dossier de candidature et y compris sur le fait que ces villages devront être "passifs" du point de vue énergétique.

Enfin, le tract dénonce "les conséquences écologiques" des Jeux... et développent exclusivement celles des canons à neige. LE MONDE des 28 & 29 décembre a consacré une page à ce enjeu environnemental sur lesquels les écologistes alertent les pouvoirs publics depuis longtemps. Et c'est justement l'un des points sur lesquels le dossier de candidature devra faire preuve d'innovation comme Jean Luc RIGAUT l'a rappelé aux Offices du tourisme du département. Retenons quand même que, s'agissant des Jeux eux-mêmes, on ne voit pas quels nouveaux équipements en canons à neige ils vont générer en HAUTE SAVOIE ! Il n'y a pas de nouveaux sites ni de nouvelles pistes : 60% des épreuves de coupe du monde qui se déroulent en FRANCE ont déjà lieu en HAUTE SAVOIE.

Par contre, il y a d'autres enjeux environnementaux que ce tract élude et qui portent sur les émissions de gaz à effet de serre (le tract ignore superbement le réchauffement climatique qui est le point central de la démarche écologiste aujourd'hui...). On peut citer les déplacements des athlètes, la gestion des déchets pendant la compétition, etc.

L'ensemble des éléments devra être pris en compte par la candidature d'ANNECY et de la HAUTE SAVOIE : l'objectif clairement affiché par la Ville est celui de Jeux "zéro carbone" = on évalue l'ensemble des éléments du projet sur leur bilan carbone prévisionnel pour choisir l'option la moins polluante et compenser ce qui ne peut être techniquement supprimé.

C'est un défi remarquable : faire entrer ANNECY et la HAUTE SAVOIE de plein pied dans les objectifs du "facteur 4" d'ici 2050 grâce aux Jeux Olympiques d'Hiver de 2018.

Dieu sait qu'il y a du travail à faire au niveau du département pour que cela ne soit pas un voeu pieux, mais cet objectif vaut que l'on prenne le risque de réussir.