Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

SILA, un collége des associations et des usagers bien lancé


Rappelons la philosophie générale de la gouvernance du lac telle qu'elle est souhaitée par le SILA : une "conférence lac" fédérant trois collèges : les élus et l'Etat, les associations et les usagers, les scientifiques.

Chaque collège se réunit et travaille sur les thèmes liés à la gestion du lac et à la solution des problèmes rencontrés dans une perspective de durabilité.

Le collège des associations avait été réuni une première fois en décembre. Il l'a été à nouveau le 1er avril et cette fois ce n'était pas un poisson.

Il s'agissait de travailler sur le dépouillement des questionnaires adressés aux participants (42 réponses) et de déterminer les priorités à établir pour le travail des groupes qui vont désormais plancher sur les dossiers concrets : les modes de propulsion des bateaux, les mouillages écologiques pour éviter d'abîmer les herbiers avec les corps morts, etc.

Le collège a été informé qu'il serait également consulté dans le cadre du contrat de bassin FIER & LAC qui sera lancé incessamment sous le pilotage du Conseil général.

Mais qu'il serait également informé sur l'ensemble des études lancées ou achevés par le SILA, et notamment l'étude "roselières", la candidature à l'UNESCO, etc.

Bref, l'idée est que préalablement aux décisions qui concernent le lac, le Collège soit consulté et donne son avis sur les projets en cours.

Dans ce cadre, par exemple, le déplacement du stade de ski nautique à SEVRIER a été présenté par le comité départemental de ski nautique et le maire de SEVRIER.

Il faut retenir que les échanges entre les différents utilisateurs du lac ont été sans concession, mais courtois. La question par exemple du wake surf, cette pratique qui consiste à surcharger un bateau pour créer une vague articificielle sur laquelle on surfe en étant détaché du bateau a été fortement débattue.

Comme l'indiquait Monsieur le secrétaire général de la Préfecture, la question est de déterminer quels sont les usages du lac avec lesquels la société civile et les gestionnaires de la masse d'eau sont d'accord et ceux qu'ils considèrent comme inappropriés à l'image de durabilité que nous voulons tous que le lac symbolise.

Ce sujet stratégique sera débattu dans un groupe de travail pour disposer d'une grille d'analyse des nouvelles pratiques sportives et de leurs adaptations à cet enjeu de durabilité.





Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :