Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Photovoltaïque : le grand essor

Publié le 24 Septembre 2009 par Thierry BILLET in Environnement


Je n'avais jamais vu autant de sénateurs rassemblés en un même lieu qu'hier après midi à l'IMPERIAL pour le colloque de la FNCCR.

Mais je n'y étais pas pour cela, mais pour assister à la conférence sur le développement du photovoltaïque (PV).

Les intervenants lui ont prédit un bel avenir, assurant que la parité du prix de production de l'électricité solaire serait acquise dans les prochains mois en CALIFORNIE ou en ITALIE compte tenu du prix élevé de l'électricité.

En FRANCE, le prix sous estimé (le démantélement des centrales et la gestion des déchets nucléaires ne sont pas sérieusement provisionnés) de l'électricité nucléaire retarde l'accession à cette parité, mais les prix de rachat de l'électricité solaire sont suffisamment élevés (60 cts d'euro le kilowatt pour des toitures intégrées en solaire et 45 cts sur des toitures où l'on ajoute des panneaux PV) pour que les investissements dans le PV soient économiquement rentables.

Soulignant que la CHINE a développé en 5 ans une industrie du PV qui est incontournable aujourd'hui, la FRANCE compte rattraper son retard en développant la technologie "d'après" significativement plus performante, tout en soulignant que les progrès sont lents et qu'il ne faut pas retarder les investissements car les installations ne seront pas obsolètes demain. Le rythme des améliorations techniques n'a rien à voir avec celui de l'informatique.

On peut donc très raisonnablement investir largement dans le PV; d'autant que la question du recyclage des panneaux est absolument maîtrisée dès maintenant alors qu'ils seront efficaces pendant 30 ou 40 ans et garantis quant à leur rendement pendant 20 ou 25 ans.

Je ne dirai rien de la conférence de Jean-Louis ETIENNE. La notoriété ne donne pas forcément la compétence sur une thématique particulière. Mais les bons sentiments sont toujours agréables à entendre dans ce monde de brutes sans idéal.