Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

SEMNOZ, l'incroyable projet de télésiège !

Au conseil municipal d'ANNECY du 5 février 2007, j'ai souhaité obtenir des informations sur le projet du SIPAS de construire un télésiège sur le versant des Bauges du SEMNOZ.

La réponse est venue de l'un des délégués de la Ville au SIPAS (par l'intermédiaire de la communauté d'agglomération) qui a donné trois séries de raisons.

La première serait qu'il s'agit de remplacer l'actuel téléski qui serait dangereux, créerait régulièrement des accidents et devrait être remplacé.

La seconde serait qu'il permettrait de monter des skieurs de fond au sommet.

La troisième serait que le conseil général souhaite un projet « complet » à financer, et qu'il faudrait donc y inclure le télésiège pour que le conseil général finance.

Jean Luc RIGAUT a immédiatement réagi en précisant que jamais le conseil général n'avait demandé la réalisation de ce télésiège et que le CG pourrait financer des aménagements au SEMNOZ sans que le télésiège ne soit dans la liste des aménagements.

Dont acte.

Quant aux autres arguments, si le téléski actuel est dangereux il peut être remplacé par un téléski... si l'enneigement est suffisant ! Encore faut il prouver qu'il est dangereux et dans ce cas, pourquoi la commission de sécurité ne le ferme t-elle pas ?

Et équiper la montagne d'un télésiège pour monter des fondeurs, ce serait une première en France ou presque !

Tout cela n'est pas sérieux.

J'ai qualifié ce projet de « délirant » au conseil, soutenu en cela tacitement par une majorité des conseillers.

J'ai demandé un débat au conseil municipal sur cette question.

Au moment où l'OCDE condamne les stations situées à moins de 1.500 mètres d'altitude compte tenu du réchauffement climatique, cet investissement de plusieurs centaines de milliers d'euros illustre que notre département a trop d'argent à dépenser dans des dépenses de gaspillage.

Nos aînés se sont opposés à la création d'une station de ski au SEMNOZ, lui préférant un équipement léger de stade de neige.

Il est peut être temps aujourd'hui, tenant compte du réchauffement climatique de laisser doucement s'éteindre l'activité de ski de piste, et de développer les modes doux d'utilisation de cet espace remarquable, y compris en réfléchissant à la réduction de l'utilisation de la voiture individuelle pour y accéder. Par exemple, les navettes de bus de l'été ne pourraient elles se prolonger l'hiver, notamment le week end ?

Au fait, combien de jours d'enneigement au SEMNOZ cet hiver ?







Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :