Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

C2A, le débat est dans la presse

Publié le 8 Juillet 2010 par Thierry BILLET

Pour le lecteur averti du DAUPHINE LIBERE, les articles qui sont publiés sous forme de déclarations de certains maires UMP de l'agglomération, et tout récemment de Mme GUICHARD, maire de METZ TESSY, sont des signaux révélateurs que l'agglomération va entrer dans une zone de grande tension à la rentrée.

L'antienne est connue : ANNECY a profité de l'agglo pour faire prendre en charge ses infrastructures par les communes limitrophes; elle est maintenant devenue fort riche et sa dette peut être remboursée en moins de deux années.

C'est oublier un peu vite que ces équipements de centralité bénéficient bien entendu largement aux habitants de l'agglo et que la Ville a stabilisé son effort au moment de l'entrée dans l'agglo.

Ils oublient également au passage que cette agglo a permis à toutes les communes de bénéficier d'une dotation globale de fonctionnement largement accrue ce qui a autorisé par exemple  SEYNOD à mener une politique d'investissements surdimensionnés qu'elle a du mal à financer aujourd'hui et à l'inverse à ANNECY de se désendetter.
Deux choix politiques différents entre Bernard BOSSON à ANNECY d'une prudence financière extrême (et peut-être exagérée) et Françoise CAMUSSO à SEYNOD qui a choisi de faire un deal avec le groupe CASINO devenu le grand ordonnateur de la croissance municipale vers PERIAZ pour faire grossir à marche forcée sa commune.

Maintenant que la situation est moins florissante, les cigales se retournent vers les fourmis. pour les critiquer. C'est habituel et c'est injuste.

Mais surtout, la déclaration de Mme GUICHARD fait entrer dans le jeu politique une autre dimension, celle des Jeux Olympiques. Bien entendu, personne de l'UMP n'ose encore dire qu'il espère que la candidature française va se planter; mais la menace de Mme GUICHARD est claire : on n'aura pas les sous pour se payer les équipements qui seraient construits sur l'agglo.
Et, en off, les élus UMP agitent le chiffon de la rénovation de BONLIEU qu'ils ont déjà mis sur la sellette et qu'ils vont tenter de mettre en balance avec les JO.

Je l'ai écrit ici plusieurs fois, mais je le répète : leur seul objectif politique est que rien ne se fasse au niveau de l'agglo durant ce mandat. Ils veulent pouvoir accuser Jean-Luc RIGAUT d'avoir été un mauvais président de l'agglo, car nul ne doute que M. ACCOYER ne sera plus président de l'assemblée nationale après 2012.

Et il veut parachever son oeuvre de contrôle du département par l'UMP. Seule ANNECY lui résiste et avec la Ville la C2A...

Et ce serait une si belle dernière victoire politique et une si agréable fin de carrière politique de s'assoir dans le fauteuil de Bernard BOSSON.

Dans ce scénario déjà écrit, il appartient à toutes les forces politiques et à tous les élus du conseil communautaire de prendre leurs responsabilités.