Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Centre de congrès près de l’IMPERIAL & BONLIEU

Publié le 18 Novembre 2010 par Thierry BILLET

 

Les débats au  Conseil d’agglomération de ce soir sur la construction du centre de congrès m’ont conduit à réaffirmer la nécessité de confirmer l’ouverture au public des bords du lac à l’occasion de la construction de ce nouvel équipement (L 146-3 du code de l’urbanisme).

 

En clair, le parc ouvert devant l’IMPERIAL doit trouver sa prolongation dans les mêmes conditions devant la Maison ABEILLE vers la Plage d’ALBIGNY.

 

La Ville d’ANNECY LE VIEUX a confirmé qu’il n’était pas question de fermer la circulation piétonne devant ce nouvel équipement; Jean-Luc RIGAUT s'étant engagé quelques minutes avant.

Je rappelle que l’interdiction de construction dans la bande des cent mètres n’est pas applicable à cet endroit urbanisé, contrairement à l'idée commune mais erronée.

 

En revanche, la nouvelle construction devra respecter les principes d’une extension limitée de l’urbanisation.

J’ai  donc proposé que l’on adopte la même méthode que pour l’ancien hôpital l- orsque Bernard BOSSON soutenu par le conseil municipal d'ANNECY unanime et Bernard ACCOYER s'étaient opposés sur la constructibilité du site, - c’est-à-dire une question préalable au Tribunal administratif de GRENOBLE saisi par le Préfet sur demande du président de l’agglomération et/ou du maire d’ANNECY LE VIEUX qui accordera le permis de construire, pour déterminer la compatibilité de la surface constructible envisagée avec les contraintes de la loi Littoral (L 146-4 du code de l’urbanisme).

 

Je note que personne d'autre n'a abordé la question de la défense de la loi Littoral, ce qui m'a surpris.

 

Le conseil communautaire a en outre permis de lancer (enfin !) les travaux de modernisation du Centre culturel BONLIEU à une large majorité, même si le plan de financement demande à être encore complété puisque le vote n’a concerné que le montant des travaux sans comprendre les coûts de la maîtrise d’oeuvre. Il faudra donc y revenir.

 

Bien entendu, ces votes ont une signification politique évidente.

Pour aller vite, Bernard ACCOYER accepte de ne pas bloquer les travaux de BONLIEU - par un vote négatif des communes dont le maire est UMP - en « échange » d’une localisation du Centre de congrès à proximité de l’IMPERIAL sur le territoire de sa commune.

Ce compromis permet de sortir l’agglo de l’ornière dans laquelle elle était coincée par le travail de sape du Président de l’Assemblée nationale.

 

Il restera à voir ce que cela donne à l’avenir, notamment à propos du pacte financier pour les années 2012 et suivantes...

 

PS : Pour le "fun", trop drôle d'entendre le candidat socialiste à la cantonale d'ANNECY CENTRE défendre les commerçants du centre ville venus ce soir en délégation et qui craignent que les congressistes n'apportent pas le chiffre d'affaires jusqu'à leurs échoppes car ils seraient exilés au fin fond de l'IMPERIAL et obligés de remonter à pied la promenade du PAQUIER... un véritable martyr pour ces voyageurs que de se promener ainsi sur  l'une des plus belles promenades lacustres européennes !

Etre pour ce qui est contre et contre ce qui est pour ne construit pas un projet politique.