Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Pêche sur le lac d'ANNECY, l'expertise internationale

Publié le 18 Novembre 2010 par Thierry BILLET in Environnement

J'ai déjà parlé à de nombreuses reprises des questions relatives à l'avenir de la pêche sur le lac d'ANNECY, par exemple ici :

Pêche sur le lac, le calendrier des décisions

La réunion des experts internationaux (MM. Denis PATTAY, Rudolf MULLER et Roland ROESCH) des 17 et 18 novembre qui donnera lieu à une restitution écrite début décembre va nous aider à éclairer de manière impartiale l'avenir de la pêche sur le lac.

J'ai eu le plaisir d'accueillir les experts au nom du SILA pour leur préciser, au delà de l'indépendance totale dont ils  jouissaient, la philosophie du Syndicat dans cette affaire.

Tout d'abord l'attachement du SILA à ce que le Lac demeure un bien public appartenant à la collectivité nationale, à l'Etat qui a seul la responsabilité de prendre au final les décisions de gestion piscicole.

Ensuite le souhait permanent d'assurer une gestion partagée du lac faisant une place à tous les usages halieutiques : les amateurs, les professionnels et le tourisme piscicole encore trop peu développé ici.

Enfin, le souci d'une gestion à moyen et long terme : dans une perspective de réchauffement climatique d'une part et de la nécessité de continuer l'effort de potabilité de l'eau du lac, d'autre part, la raréfaction de la ressource est au coeur de nos préoccupations.

Il convient donc d'intégrer cette raréfaction de la ressource dans les stratégies à venir pour que l'on n'épuise pas totalement la ressource en quelques années.

Et que l'on s'assure que les pêcheurs professionnels pourront vivre de leur travail dans de bonnes conditions dans ce scénario de moyen terme. Il serait par exemple irresponsable de laisser des jeunes s'installer alors que leur exploitation ne serait pas rentable.

La question n'est pas l'arrêté préfectoral de 2011 : elle est la stratégie piscicole pour les 20 prochaines années. C'est dans cette perspective historique qu'il faut se situer.