Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Corinne LEPAGE à ANNECY, joli succès

Publié le 5 Décembre 2011 par Thierry BILLET

Il était très hasardeux d'espérer remplir l'auditorium d'ARGONAY vendredi dernier à ...17 heures pour une réunion publique de la candidate à l'élection présidentielle.

Et pourtant la salle était bien pleine, accueillie par Gilles François, maire d'ARGONAY, et a permis un débat qui s'est poursuivi après le départ de Corinne LEPAGE.

Très pédagogique, Corinne LEPAGE a exprimé sa position sur l'énergie de manière détaillée et pragmatique.


D'abord la question de la sûreté.

Personne ne veut assurer les conséquences d'un accident d'une centrale nucléaire...

Quelle conséquence doit on en tirer sur la fiabilité du process ?

On ne parle plus de FUKUSHIMA où le JAPON n'arrive toujours pas à contrôler la centrale nucléaire et est complètement impuissant à reconquérir les espaces pollués totalement laissés à l'abandon. La production électrique est au plus bas, et les Japonais apprennent à vivre avec des coupures organisées d'électricité par roulement.

Qui paiera les démantélements ? Qui paierait un accident majeur ? L'Etat, c'est à dire vous et moi ?


Ensuite, la question du renouvellement des centrales existantes : l'enjeu est là. Soit on laisse les centrales déjà en état de vieillissement avancé s'arrêter par la limité d'âge (ce que prévoit l'accord VERTS/PS), soit on relance une tranche de construction. C'est en ce sens que le chantier EPR de FLAMANVILLE est essentiel : il est l'amorce de ce que les écologistes ne veulent pas = la relance d'un programme électronucléaire. Ce que les VERTS n'ont pas réussi à obtenir du PS. Or, si l'on met de l'argent dans une nouvelle tranche de centrales, on n'en mettra pas dans les énergies renouvelables.


Or, troisième point, c'est sur la question de l'emploi et de l'indépendance énergétique qu'il faut faire des choix. Le nucléaire ne nous apporte qu'une indépendance factice puisqu'il faut importer de l'uranium et que les stocks sont en diminution. Et l'emploi dans le nucléaire, c'est seulement 100.000 personnes.

Alors que les énergies renouvelables et les travaux de rénovation thermiques sont  créateurs d'emplois dans des PME performantes qui ne demandent qu'à se développer et auxquelles on ne donne aucun moyen financier pour ce faire.

Corinne LEPAGE raconte sa visite à GRENOBLE et l'impuissance de start up françaises dans le photovoltaïque à trouver les financements nécessaires pour se lancer dans une phase industrielle, ignorées qu'elles sont par le grand emprunt sarkozyen...

 

Il faut retenir que l'on ne fera pas les deux :

  • soit on fera un programme électronucléaire centralisé par l'Etat et EDF piloté par les Ingénieurs du Corps des Mines,
  • soit on aidera à fleurir les innovations des territoires et des PME pour offrir un bouquet de solutions d'énergie renouvelable. 

Ne mâchant pas ses mots à propos des mensonges de Nicolas SARKOZY sur le plan du nucléaire, ni sur le dévoiement de nos institutions, Corinne LEPAGE espère franchir le cap des 500 signatures de maires pour aller au bout de sa campagne présidentielle.