Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Europe écologie, le meilleur...et le pire !

Publié le 7 Décembre 2010 par Thierry BILLET in C'est personnel

Réunion du comité local d'ANNECY d'EUROPE ECOLOGIE ce lundi soir.

36 participants, une dizaine d'excusés, la participation à cette réunion de mise en place du comité après les assises constituantes de LYON le 13 novembre a été à la hauteur de mes espérances.

Elle a permis d'aborder des questions de fond sur la structuration du mouvement et également d'élire une équipe d'animation de huit personnes qui vont s'atteler notamment aux prochaines échéances.

Un mandat clair a été donné à la délégation qui va rencontrer prochainement le Parti socialiste pour les cantonales.

Le comité est maintenant en ordre de marche. Le meilleur...

 

Le même soir, on apprenait le retrait de Jean-Paul BESSET de toute responsabilité au sein d'EUROPE ECOLOGIE, désespéré des luttes intestines que nous affrontons également, et qui renonce à devenir le Président d'EUROPE ECOLOGIE LES VERTS comme cela avait été validé.

Ce départ d'un fondateur d'EUROPE ECOLOGIE, qui avait lancé ici à mon invitation il y a deux ans le comité local d'ANNECY est une très mauvaise nouvelle.

La lettre de Jean-Paul décrit bien les luttes de pouvoir et notamment celle des appareils intermédiaires des anciens VERTS qui n'ont de cesse de maintenir leur emprise sur le futur mouvement.  

Bien entendu, il s'agit là d'un désaccord politique : Jean Paul plaidait pour une écologie mature, indépendante du débat habituel entre la droite et la gauche et capable de devenir dirigeante -au sens gramscien du terme- dans le débat politique national. D'autres s'y opposaient fermement. Jean-Paul stigmatise notamment  dans sa lettre :

  " D'un côté, le parti où nombre de Verts verrouillent une reproduction à l'identique, avec les mêmes têtes, les mêmes statuts, les mêmes pratiques, les mêmes courants, la même communication pseudo radicale, la même orientation servile vis à vis de la gauche"...Le pire...


J'aime à penser qu'il n'est jamais sûr... Mais cette nuit, je crains...le pire !