Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Le forcing de Bernard ACCOYER

Publié le 1 Février 2010 par Thierry BILLET in Politique locale


Pas besoin d'être grand clerc pour mettre en relations les événements récents qui s'ajoutent quotidiennement sur l'échiquier politique départemental.

Le dernier en date est la constitution de la liste UMP aux Régionales ordonnancée par Bernard ACCOYER lui-même qui a écarté un collaborateur de Martial SADDIER et un ami de M. FRANCINA pour y placer son suppléant aux législatives, M. CARBONNEL, le seul suppléant à avoir le droit de s'exprimer quand le titulaire n'est pas là, créant un statut spécifique de suppléant/titulaire. Colère noire de M. SADDIER qui se lâchait l'autre jour en disant qu'il allait faire voter EUROPE ECOLOGIE...

Je n'ai volontairement pas parlé de liste UMP/Nouveau Centre, même si une 12° place fut annoncée par communiqué et immédiatement refusée par Mme Marylène FIARD qui prit soin d'en informer sans délai la presse. Cette décision ne doit rien au hasard. Le choix personnel de M. ACCOYER de placer à la 4° place une élue de l'opposition UMP à Jean-Luc RIGAUT ne pouvait être entendue que comme une pure et simple provocation. Le signal est limpide et l'affront de la défaite de Pierre HERISSON aux municipales ne se lavera donc que dans la liqudidation politique des centristes dont ANNECY demeure le fief encore invaincu. Pour M. ACCOYER, ce village gaulois en plein chef lieu de département demeure une incongruité politique et il faut rayer cela de la carte.

Et diable, il s'emploie à la manoeuvre.

La désignation de Mme ANDRE à une place éligible à tous coups, en remplacement de la maire de VETRAZ MONTHOUX illustre l'importance que revêt à ses yeux le dossier annécien. En faisant ce choix, il prépare l'avenir, c'est à dire les cantonales à venir sur le canton ANNECY CENTRE tenu par Jean-Luc RIGAUT et déjà les prochaines municipales puisque Pierre HERISSON ne sera jamais maire d'ANNECY.

Quant aux Jeux Olympiques, la désignation de M. GROSPIRON à la tête de la candidature, le même qui accablait Jean-Luc RIGAUT de tous les maux quelques jours auparavant dans une interview complaisante au Dauphiné et la prise de direction politique unique par M. MONTEIL au sein du conseil de surveillance font partie de la même stratégie organisée par le même homme.

En attendant la nomination de David DOUILLET au Ministère en charge des SPORTS pour que le dossier des Jeux soit politiquement verrouillé...

Sans attendre, on peut imaginer que le dossier ne sera pas celui que nous espérions. L'avenir le dira, mais la tentation va être forte pour le Conseil général et le lobby routier d'inscrire dans le dossier tous les projets routiers dont Jean-Luc RIGAUT ne voulait pas. A commencer par le tunnel sous le SEMNOZ qui n'a aucune relation avec les JO mais que le CG 74 veut caser à tous prix et que réclament les parlementaires UMP à cors et à cris. Quitte à ruiner l'esprit de la candidature tel qu'il figurait au dossier de prérequérance. Il faudra être attentifs à l'évolution du dossier, mais le pire est à craindre.