Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Les trois vulnérabilités face à l’énergie

Publié le 8 Novembre 2011 par Thierry BILLET

L’observatoire local de l’habitat du Grand Valentinois (autour de VALENCE dans la Drôme) vient de réaliser une étude sur les trois vulnérabilités face à l’augmentation du prix de l’énergie.

 

Il s’agit de mesurer les conséquences de la capacité financière des ménages (niveau médian des revenus sur la commune), mise au regard de l’efficacité énergétique des logements occupés, et en troisième lieu les déplacements domicile - travail de cette population locale (ce qu’on appelle désormais les « navetteurs »).

 

Ainsi, commune par commune, l’étude permet de mesure le taux d’effort financier que doivent faire les ménages de chaque commune en moyenne pour se rendre au travail et se loger ; c’est-à-dire le coût pour un ménage qui n’habite pas là où il travaille, et donc sa fragilité par rapport à une augmentation du prix de l’énergie.

 

Et l’on constate évidemment que ce taux d’effort mesure la triple peine sociale subie par les moins favorisés des ménages salariés :

 

  1. habiter loin de son lieu de travail pour pouvoir se loger moins cher,
  2. habiter dans des logements moins coûteux car on est pauvre...
  3. et donc devoir effectuer des déplacements importants, souvent avec deux voitures si les deux conjoints travaillent pour joindre les deux bouts...

 

On estime ainsi que les taux d’effort supérieurs à 12%  (c’est-à dire à partir de 12% du revenu du ménage dédié au déplacement et au chauffage du logement) rendent la famille particulièrement vulnérable sur le plan social.

 

On voit bien l’enjeu d’une telle démarche pour un bassin d’emploi comme celui d’ANNECY : identifier pour pouvoir mettre en oeuvre les mesures d’accompagnement qui permettront de soulager la souffrance sociale de ces ménages, qui va croître avec le renchérissement de l'énergie.