Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

M. ACCOYER dans le Dauphiné de ce dimanche


Le DAUPHINE de ce matin publie un entretien avec M. ACCOYER dans lequel ce dernier demande à Jean-Luc RIGAUT de choisir entre lui (Bernard ACCOYER) et moi (Thierry BILLET)... Curieuse façon de se mêler de la conduite des affaires de la Ville d'ANNECY et de mettre en balance le 3° personnage de l'Etat et un obscur 12° maire adjoint à l'environnement.

Cet entretien fait suite à l'agression que j'ai subie ce vendredi soir.

Pour résumer, M. ACCOYER qui a laissé faire l'amendement VIAL au Sénat sur la loi LITTORAL et a tenté d'empêcher le contre amendement de MM. BIGNON & SADDIER, menace Jean-Luc RIGAUT d'une guerre ouverte à l'agglo si il ne se sépare pas de ma modeste personne.

Me présentant comme "étant à la manoeuvre" sur la question de la loi LITTORAL, M. ACCOYER m'accuse dans cet entretien de me placer au niveau des attaques personnelles et non à celui de la politique.

Incroyable transfert puisqu'il n'hésite pas dans cet article à insinuer des choses quant à mon activité professionnelle d'avocat... L'un des ses lieutenants qui se voit déjà maire d'ANNECY LE VIEUX en ses lieu et place, m'avait agressé il y a quelques semaines à l'agglomération, reprenant ce que M. ACCOYER n'avait cessé d'insinuer pendant tout le mandat précédent. Cette attaque n'était pas un hasard comme me l'avait confidentiellement un élu UMP important de l'agglo. Cette calomnie mal assumée est sans fondement : heureusement la profession d'avocat est soumise à une déontologie et je dors sur mes deux oreilles, la conscience en paix. Mais ce type d'attaque sous la ceinture ne grandit pas son auteur.

Quant au fond, il appartient à M. ACCOYER de prendre la seule décision utile qui soit : affirmer qu'il soutiendra à l'ASSEMBLEE le contre amendement de MM. BIGNON et SADDIER.

Je dois dire qu'il est néanmoins un élément de vérité dans cet entretien : je suis effectivement "à la manoeuvre", comme je l'ai été en 2005 et comme je le serai toujours pour que ce lac soit protégé, valorisé, et respecté. Je l'ai découvert en juillet 1970, à 14 ans à l'occasion d'une colonie de vacances du comité d'entreprise SAINT FRERES. J'arrivais de ma vallée de la NIEVRE, bruissante des métiers à tisser et des corderies, pour un séjour de vacances où notre activité principale fut le canoe-kayak (ça ne s'invente pas !). Depuis cette date, j'ai décidé de venir vivre ici.C'est ce que j'ai enfin pu réussir en 1991 en créant un cabinet d'avocats.

En attendant, la mobilisation la plus unitaire possible doit faire la preuve que nous savons nous rassembler pour protéger le lac, au-delà des débats démocratiques qui peuvent nous opposer au quotidien.

La sauvegarde du lac est une tâche sacrée, a l'habitude de dire Bernard BOSSON.

Soyons nombreux demain lundi 26 avril Salle Pierre LAMY et dimanche 2 mai à 14 heures sur le PAQUIER pour défendre les espaces agricoles et naturels autour du lac d'ANNECY.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :