Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Métropole transfrontalière, une bombe pour la HAUTE SAVOIE

Publié le 17 Juin 2010 par Thierry BILLET

Pendant que l'on s'amuse - non sans craindre les conséquences à moyen terme - avec l'arrivée de l'ETG à ANNECY, une véritable bombe institutionnelle a été votée à l'assemblée à l'occasion de la réforme des collectivités territoriales : la métropole transfrontalière, ou plutôt le "pôle métropolitain" transfrontalier.

On en a pas ou peu parlé dans la presse, les citoyens ne sont pas au courant. Monsieur PLATINI ne s'en est pas ému. Bref, c'est un flop intégral. Et pourtant, c'est une vraie bombe.

Il y aura d'ici peu dans le paysage institutionnel français des "métropoles" d'une taille d'au moins 450.000 habitants (LYON, BORDEAUX, etc.) aux pouvoirs accrus et disposant d'une fiscalité propre et de la compétence économique : de quoi dépouiller les Régions et les Départements de leurs attributions les plus convoitées.

Voilà qu'on y a ajouté les "pôles métropolitains"  qui seront des établissements publics constitués par accord entre des EPCI, en vue d’entreprendre des actions d’intérêt métropolitain en matière de développement économique, écologique, éducatif, de promotion de l’innovation, d’aménagement de l’espace et de développement des infrastructures et des services de transport. Le seuil de création du pôle est de 300 000 habitants ; l’un des EPCI constitutifs devant comporter au moins 150 000 habitants.

Jusque là, nous pouvions dormir sur nos deux oreilles : la HAUTE SAVOIE ne rentrait pas dans ce schéma.

Mais, un amendement du Gouvernement inspiré par MM. Etienne BLANC, député du Pays de GEX et Martial SADDIER, député de BONNEVILLE, a permis d’instaurer un dispositif dérogatoire pour les zones frontalières.  On a donc taillé sur mesure au bassin genevois un seuil d'au moins 300 000 habitants, dont un EPCI de plus de 50 000 habitants.

Cette réforme des institutions voulue par M. SARKOZY qui devait clarifier le paysage institutionnel français la complique donc à souhait : on y ajoute deux strates supplémentaires: la métropole et le pôle métropolitain.

Que restera t'il de la HAUTE SAVOIE dans un tel scénario ?

Ainsi ETG pourra devenir le club de foot du pôle métropolitain du GENEVOIS, de quoi faire rêver le haut savoyard qui se demande où on va.