Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Pour qui je roule ?

Publié le 16 Mars 2010 par Thierry BILLET in Politique locale


Le DAUPHINE consacre une page à mon positionnement politique : maire adjoint à ANNECY et soutien de la liste d'union des écologistes et du PS à la Région.

Cette situation politique est rare en FRANCE. Elle est courante pour les écologistes en SUISSE, en ALLEMAGNE ou en BELGIQUE où les verts font des alliances "à la carte" en fonction des accords politiques qui font le mieux avancer la cause de la protection de l'environnement.

Le résultat électoral d'EUROPE ECOLOGIE à ANNECY et plus largement dans le département de la HAUTE SAVOIE montre que cette situation n'a nullement empêché les électeurs de nous soutenir : bien au contraire, cet excellent résultat prouve que les électeurs écologistes ont parfaitement intégré que l'urgence climatique nécessitait des décisions favorables à l'environnement ici et maintenant.

Ce résultat devrait au contraire interroger certaines listes écologistes aux Régionales qui n'ont pas atteint les 10%, preuve qu'elles n'ont pas su fédérer autour du projet écologiste un électorat qui ne se reconnaît plus dans un affrontement idéologique droite/gauche quand la gauche nous rebache les oreilles de la relance et d'un taux de croissance rêvé à 3% sans se soucier des dégâts écologiques et sociaux que cela génère.

Le débat aujourd'hui, comme le répétait Jean-Louis Molié, est entre les productivistes et nous.

Quand les socialistes demeurent sur des positions productivistes ou refusent de nous donner notre vraie place comme en BRETAGNE pour les régionales ou à ANNECY pour les municipales, alors il faut refuser de faire alliance.

Quand le danger d'une victoire de la droite dure fait courir un risque majeur aux services publics, à la loi LITTORAL ou à la démocratie, alors il faut envisager une alliance avec d'autres forces politiques qui ont également un projet humaniste et social.

FRECHE, potentat du LANGUEDOC ROUSSILLON, écarté du PS in extremis et qui y reviendra au prochain Congrès car l'une ou l'autre des présidentiables aura besoin des voix de ses départements, est il de gauche ? Parce qu'il est de gauche, fallait il faire alliance avec lui ? Ou bien fallait il mettre d'abord en avant les valeurs et l'éthique ?  Certainement pas.

Il en est de même en HAUTE SAVOIE entre les UMP qui ont soutenu MM. CARLE et HERISSON  et l'alliance avec le FRONT NATIONAL et d'autres élus centristes qui ont toujours défendu le service public au plan municipal.

Les électeurs d'EUROPE ECOLOGIE et ses militants ici l'ont bien compris, c'est cette force collective qui a permis à la campagne d'EE dans ce département d'être aussi active et efficace.

Nous demandons à être  jugés sur nos actes et non en référence à un bréviaire pour partie suranné.