Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Pour un syndicat mixte des Transports dans le bassin annécien

Publié le 11 Mars 2012 par Thierry BILLET

La société civile a montré lors de la soirée du 8 mars sur les transports dans le bassin annécien sa vivacité et sa créativité avec une foultitude d'exposés permettant de présenter de nombreuses solutions techniques pour résoudre la question des transports individuels qui saturent l'espace public et nos routes.

Pour autant, cette expertise citoyenne remarquable ne prend pas en compte ce qui me semble essentiel pour qu'une solution pérenne soit trouvée en matière de transports collectifs autour du lac et vers CRUSEILLES et LA BALME DE SILLINGY.

Ce qui est essentiel aujourd'hui est de résoudre l'inefficacité de l'empilement des institutions ayant une compétence en matière de transports collectifs : la Région, le département, l'agglomération, ont cette compétence et les communautés de communes qui accueillent les personnes qui résident hors de l'agglo et viennent y travailler n'en assument pas. Cet emboitement sur le même territoire de plusieurs acteurs qui se parlent plus ou moins et ont plus ou moins les mêmes objectifs est un frein à la prise de décision.

Il faut en sortir, et pour cela, la création d'un Syndicat Mixte associant sur un même territoire tous les acteurs institutionnels des transports publics serait une avancée certaine.

Les décisions prises d'aller "rapidement" vers des bus à haut niveau de service en sites propres sur la liaison vers FAVERGES et vers LA BALME vont dans le bon sens à un coût raisonnable...

D'autant que la création d'un tunnel routier payant sous le SEMNOZ pour 300 millions d'euros est un leurre qui ne trompe plus personne : ce projet est enterré (c'est le cas de le dire), même si par déférence pour ses promoteurs, le faire part de décès n'est pas encore envoyé.

http://www.thierry-billet.org/article-m-accoyer-il-manque-encore-des-routes-77061880.html

Mais plus personne ne croit en la capacité du Conseil général de se payer un nouvel entonnoir à voitures.