Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Schéma régional Climat air énergie

Publié le 7 Juillet 2011 par Thierry BILLET in Environnement

Le Schéma régional climat air énergie de la Région Rhône Alpes avance à grand pas. Je ne sais pas si il sera destiné à s'empiler sur des étagères au milieu des autres documents d'orientation que la loi impose de réaliser, mais qu'elle n'impose pas de mettre en oeuvre concrètement...


Mais ce travail est, au moins pour les participants aux groupes de travail, fort intéressant.

Je participe à l'atelier "ADAPTATION", celui qui doit préconiser des actions en faveur de l'accomodation aux effets du réchauffement climatique.

Pour aller vite, même si on se bouge sur le sujet

(et mon dieu que cela ne bouge pas vite !  lire ici par exemple)

la planète va se réchauffer de l'ordre de 3° C compte tenu de la quantité de carbone que nous avons déjà émis et qui va se transformer d'ici 2050.

Il faut donc essayer d'atténuer ici et maintenant les conséquences pour la population et tous les êtres vivants de ce réchauffement.

La question par exemple du confort thermique devient avec +3° prégnante; la fréquence des canicules augmente, les risques naturels (chutes de pierres, fonte des glaciers,...) sont accrus, des espèces invasives peuvent s'adapter, les régimes hydrogéologiques sont modifiés, l'eau devient plus rare...

J'ai souligne combien cet atelier et ses préconisations étaient importants : sur l'atténuation du réchauffement climatique, nous sommes dans les mains des chinois et des brésiliens, sinon des indiens. Nos efforts peuvent être réduits à néant par les choix de ces pays en matière énergétique

Par contre, sur l'adaptation, nous sommes seuls décisionnaires.  

A ANNECY, par exemple, le risque climatique doit être pris en considération au même titre que le risque sismique.

Le Schéma régional doit donc sensibiliser les élus à cette exigence d'une réflexion à 30 ans sur les changements climatiques et les précautions à prendre en matière de risques naturels, de gestion forestière, etc.


J'ai également insisté sur un autre aspect du réchauffement climatique, s'agissant des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE : les usines les plus polluantes) et les installations nucléaires de base (IBN : les centrales nucléaires et les sites maniant des produits radioactifs). Celles-ci sont autorisées à des rejets qu'un arrêté préfectoral établit en fonction de la capactité des milieux à les recevoir : plus le débit d'un fleuve est important, plus il peut supporter de pollution car plus il dilue... Ces autorisations de rejet devraient intégrer la variable climatique avec notamment l'étude prospective hydrologique. Que va t'il se passer pour l'étiage de cette rivière ou de ce ruisseau ? Typiquement la question que l'on ne s'est pas posée lorsqu'on a autorisé les rejets de GRAPHOCOLOR dans l'ISERNON où le débit du ruisseau en période d'étiage est celui des rejets de l'usine !