Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

SCOT du bassin annécien : quelle méthodologie ?

Je vous invite vivement à participer à la réunion de présentation du Plan d'aménagement et de développement durable (PADD) du Schéma de cohérene territoriale du bassin annécien qui aura lieu le jeudi 8 juillet à 18 heures à la salle Pierre LAMY;

Le PADD est en principe le document qui fixe les grandes orientations en matière de développement durable dans le grand bassin de vie d'ANNECY.

Nous verrons quelle est la méthode qui a été employée pour le préparer.

Pour ma part, j'estime que sur un territoire aussi convoité que celui du bassin annécien, il faut prioriser les enjeux.

L'enjeu essentiel, c'est : veut on urbaniser partout où c'est techniquement faisable ?

Tout le monde va répondre NON, bien entendu.

Dès lors, il faut privilégier la gestion des espaces qui permettra de maintenir une agriculture économiquement viable et de protéger les espaces sensibles : zones humides, roselières, grands paysages, etc.

Je propose donc que l'on isole dès le départ les zones naturelles sensibles et les corridors biologiques (trames vertes et bleues) et qu'il soit acté que l'on n'y urbanisera jamais.

Ensuite, on isole les terres agricoles indispensables au maintien d'une agriculture locale pour les 50 ans qui viennent en se fixant l'objectif de les acheter au prix agricole pour en faire des zones imprescriptiblement affectées à l'agriculture.

Enfin, sur le reste, on imagine quelles perspectives d'urbanisation permettraient de respecter les objectifs de lutte contre le changement climatique : densification des pôles urbains, moyens de transports publics existants ou à créer si l'on veut urbaniser un secteur, etc.

Par exemple, construire dans chaque village un HLM est une hérésie : sans moyen de transport collectif le chômeur n'a aucune chance de trouver du travail dans le village lui-même et le travailleur doit dépenser sa paie en frais de voitures.

Ainsi, aujourd'hui, par exemple, les logements sociaux du Bouchet Mont Charvin et dans une moindre mesure des Clefs sont difficiles à remplir : il n'y a pas de travail sur place et en chercher nécessite une voiture qui coûte trop cher.

Donc, d'abord, il faut des transports publics et ensuite on peut urbaniser. Mais pas l'inverse. Ne continuons pas les mauvais choix d'il y a 15 ou 20 ans.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :