Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Suppression de la rupture conventionnelle du contrat de travail

Publié le 11 Mai 2012 par Thierry BILLET

On peut depuis quelques mois rompre le contrat de travail d'un commun accord. Cela s'appelle la rupture conventionnelle, c'était une vieille revendication du MEDEF et SARKOZY le lui a offert.

Les dégâts sont considérables : C'est devenu le principal mode de rupture du contrat de travail...sur le dos de POLE EMPLOI qui creuse son déficit avec allégresse.

En effet, si le salarié devait démissionner sans avoir droit aux allocations de chômage, il ne démissionnerait pas.

Si l'employeur devait motiver le licenciement, il ne licencierait pas car il n'y a pas de motif réel.

L'effet de destruction d'emploi et de perte de garanties sociales est manifeste.

Alors les deux se mettent d'accord sur le dos des cotisations sociales de chômage pour se séparer. L'inspection du travail avalise tout puisque son contrôle est purement formel, et le tour est joué, une fois encore, sur le dos de nos comptes sociaux.

Ce qui aurait dû être un mode marginal de rupture du contrat de travail du fait d'une lassitude commune de l'employeur et du salarié est mis à toutes les sauces.

Dans les grandes entreprises, il évite les plans sociaux en multipliant les départs volontaires. Dans les petites, c'est devenu la tarte à la crème conseillée pour éviter un contentieux prud'homal.

Une fois de plus, nous vivons à crédit.

Espérons que ce gouvernement supprimera cette perversion sociale avérée.

Chacun doit (re)prendre ses responsabilités, le salarié qui veut quitter volontairement son emploi démissionne; l'entreprise qui veut licencier motive son licenciement et prend le risque de venir s'expliquer devant la juridiction prud'homale.