Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

La théorie du ruissellement

Publié le 26 Décembre 2017 par Thierry BILLET

Une chose étonnante en matière économique est qu'on peut affirmer des théories sans jamais les avoir prouvées et en les présentant comme des évidences que chacun est invité à admettre. Il faut écouter Dominique SEUX tous les matins sur FRANCE INTER pour en avoir une illustration quotidienne. Si ça ne va pas aussi bien que ça pourrait, c'est juste qu'on n'a pas assez libéralisé l'économie. Donc libéralisons encore plus et tout ira mieux, sauf si ça ne va pas mieux, ce qui "prouvera" qu'on n'est pas allé assez loin dans la dérégulation, parce que si on va plus loin ça ira nécessairement mieux, sauf si... 

La "théorie" du ruissellement est de cette nature : plus les riches seront incités à être riches, plus ils investiront dans l'économie et donc par le ruissellement "comme l'eau qui descend de la montagne" cela irriguera toute la société et donc les pauvres aussi. Cette théorie n'a jamais fait l'objet d'une évaluation scientifique : c'est un credo politique partagé par TRUMP et par MACRON qui vient, en supprimant l'impôt sur la fortune et en instituant une tax flax de favoriser de manière stupéfiante le 1% de français les plus riches dans des proportions inédites. Il n'y a pas l'esquisse d'une preuve que ça marche, mais si ça ne marche pas, ce sera parce qu'on ne les a pas encore laissé s'enrichir... cf. supra.

En réalité, les travaux de Thomas PIKETTY et de son équipe montrent de manière documentée le creusement des écarts et des inégalités partout dans le monde, un peu moins en EUROPE c'est vrai à cause de l'existence d'une société civile active qui s'en laisse moins compter qu'ailleurs et d'une classe moyenne importante qui se rend bien compte que dans "la société du sablier", elle risque chaque jour davantage de tomber dans la trappe à pauvreté.

Il faut visiter le site  WID.world élaboré par PIKETTY et prendre le temps de consulter les tableaux inter actifs pour tous les pays de la planète dans ce rapport mondial sur les inégalités 2018. De 1983 à 2014 en FRANCE, les 1% les plus riches (ceux qui gagnent plus de 112 960 euros par an et par personne) ont accaparé 20% des fruits de l'activité, autant que les 50% les moins riches. Sur la même période, le revenu moyen du 1% a augmenté de 100% et celui du 0,1% les plus riches de 150%; le reste de la population a vu ses revenus augmenter de 25%... On est donc dans un creusement des inégalités qui fragilisent toujours plus ceux d'en bas et déconnectent ceux d'en haut de toute considération de la situation réelle de leurs concitoyens. C'est l'impôt qui permet de resserrer l'écart et de resserrer le lien social, cet impôt qui est devenu non pas le symbole de la solidarité qu'il était en 1914 quand il a été créé, mais celui du mal absolu.

Vilaine évolution des mentalités encouragée par les ultra riches qui possèdent maintenant tous les journaux français et par leurs relais médiatiques à FRANCE INTER et ailleurs.