Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

"Le trafic augmente, la pollution diminue"

Publié le 16 Février 2018 par Thierry BILLET

"Le trafic augmente, la pollution diminue", tel est le titre choc de l'Echo des pays de SAVOIE du 5 janvier 2018, accompagné d'une photo de M. Thierry REPENTIN, président d'Autoroute et tunnel du mont blanc et de la société du Tunnel du Fréjus. Prise littéralement, cette citation permet de considérer qu'il n'y a donc pas de problème de pollution de l'air.

L'entretien lui-même ne reprend pas cette formule choc.

Mais Thierry REPENTIN dit : "Lors de sa venue en HAUTE SAVOIE, Nicolas HULOT lui-même a estimé que la pollution de la vallée de l'ARVE était à 63% due aux activités résidentielles, 17% à la circulation routière, 14% à l'activité industrielle et seulement 2% aux poids lourds."

Outre le fait que Nicolas HULOT n'a certainement jamais dit cela, Thierry REPENTIN globalise dans une seule appellation "pollution de l'air" toutes les formes de pollution pour en tirer argument. Or si l'on veut être sérieux, il faut analyser polluant par polluant la source d'émission. La globalisation n'a pas de sens : on n'additionne pas des carottes et des navets, et bien c'est pareil pour la pollution. Chaque polluant a sa propre toxicité, ses propres voies de pénétration dans l'organisme et ses propres sources d'émission.

Pour les poussières fines en hiver, c'est le résidentiel qui prime; mais ce n'est plus vrai en été; et ce n'est pas vrai du tout pour le dioxyde d'azote ou le dioxyde de souffre ou l'ozone ou le benzo(a)pyrène.

Thierry REPENTIN précise après s'être félicité des actions environnementales menées par l'ATMB "mais il faut comprendre que pour nos actionnaire elle ne va pas forcément de soi : après tout nous investissons sur des sujets qui n'entrent pas dans notre objet social..." Affligeant de lire cela quand on voit que tous les grands groupes mondiaux se flattent de leur politique de responsabilité sociale et environnementale (RSE) avec l'accord de leurs actionnaires.

Encore plus quand on sait que les actionnaires d'ATMB sont  à 91,3% l’Etat et les collectivités territoriales... Autrement dit l'Etat et les collectivités territoriales engagées par la volonté gouvernementale dans la transition énergétique rechigneraient aux actions environnementales de l'ATMB ? Monsieur REPENTIN, donnez nous les noms des administrateurs de l'ATMB qui renâclent, vite !

Décidément être à la tête d'un des plus beaux fromages de la République, après tant d'autres recasés là après avoir servi le Prince du moment, n'aide pas à éviter les raccourcis trompeurs.