Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

BONAPARTISME

Publié le 12 Juillet 2007 par Thierry BILLET in C'est personnel

Le schéma politique qui se met en place depuis la présidentielle est marqué par une présidentialisation accrue du régime avec un président omniprésent qui prend seul les décisions sans consensus de sa majorité, les impose sans coup férir, transgresse en permanence les appartenances collectives pour débaucher ou missionner tel ou tel ancien adversaire, etc.
On pourrait se contenter de se féliciter d'une telle largeur de vues.
Mais on n'oublie pas qui est M. SARKOZY qui calcule tout et a sur se créer avec les années un réseau d'obligés qu'il tient maintenent fermement.
Dès lors le mode de fonctionnement de l'Etat qui nous est imposé est celui d'un chef omnipotent, concentrant les pouvoirs, décidant seul, à tel point que le premier ministre ne sait plus ce qu'il a à faire, sinon la répétition.
Ce fonctionnement a un nom dans notre histoire politique, c'est le BONAPARTISME.
Ce système ne laisse pas de place au débat républicain et encourage toutes les combines personnelles pour un fauteuil ou un mot de reconnaissance du Prince.
Prenons la réforme des institutions : c'est un débat politique déterminant. Quel est le sens d'une commission dont les membres sont nommés par le Président pour débattre d'un sujet qui pouvait parfaitement se faire en consultant les partis politiques et en leur demandant leurs propositions dans le cadre d'un débat parlementaire public ? Simplement celui de réaffirmer que la décision finale sera prise par SARKOZY et lui-seul, en fonction de ce qu'il a sans doute déjà décidé.
Que Jack LANG y participe n'est qu'un épiphénomène : il a été choisi par SARKO -comme le fait savoir LIBERATION - en fonction d'une étude d'opinion qui confirme que l'amateur de musique techno est bien aimé de la jeunesse; ce qui signifie simplement qu'il sait les brosser dans le sens du poil sans craindre la démagogie. Cela lui donne t-il pour autant qualité à représenter la gauche sur cette question ? Lui qui a été ministre depuis 1981 et n'a jamais rien mis en oeuvre depuis cette date à propos, par exemple, de la proportionnelle.

Cela aura le "mérite" de diviser le PS qui n'a pas besoin de cela; mais sachons que c'était l'unique but de la création de cette commission.