Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Mme SEBIRE et mai 1968

La journée spéciale sur mai 68 sur France Inter et l'autopsie de Mme SEBIRE se téléscopent dans ma réflexion ce soir.

L'éditorial de Pierre VIANSON PONTE qui apparut ultérieurement comme le signal prémonitoire de mai 68,  s'intitulait "la FRANCE s'ennuie".

Il pointait une société bloquée sur le plan culturel et politique et l'impossibilité pour les jeunes d'y faire leur place.

Société bloquée.

Mme SEBIRE qu'un procureur borné vient de faire autopsier pour découvrir ce que chacun d'entre nous savait : elle s'est suicidée, écoeurée par l'incapacité de nos législateurs à prendre leurs responsabilités sur un sujet qui est au coeur du débat sociétal depuis plus de vingt ans...

Le droit de mourir dans la dignité, par exemple pour les personnes atteintes de la maladie d'ALZEIMER : pourra t-on continuer longtemps à se voiler les yeux ?

Alors que tant d'autres pays européens ont avancé dans le débat et trouvé des solutions appropriées, nous pataugeons de comité d'éthique en comité scientifique pour permettre aux députés de ne pas faire leur travail.

Et que dire de sujets comme le mariage des homosexuels ou de l'adoption ? L'ESPAGNE, après 40 ans de franquisme et une Eglise catholique vent debout, est aujourd'hui plus avancée que nous !

On pourrait multiplier les exemples du retard que nous prenons sur le plan sociétal par rapport aux pays de l'union européenne...

Oui, la société française de 2008 est bloquée.

Ce gouvernement ne s'intéresse qu'aux prétendus blocages économiques et sociaux qui sont pour certains un ciment indispensable dans un Etat de droit comme les services publics, le droit du travail, etc. Mais sur les débats de société, nous attendons notre Zapatero.

Le décalage entre les élites politiques et les préoccupations des citoyens se traduit par un abstentionnisme de masse aux élections, une perte de confiance systématique, et le sentiment désespérant d'un autisme des grands élus.

Jusqu'à quand ?


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :