Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

"Yvan Colonna otage de la raison d'Etat".

Publié le 13 Mars 2009 par Thierry BILLET in C'est personnel


Le procès en appel de Yvan COLONNA a débuté et je pensais qu'il était bien l'assassin de M. ERIGNAC. Le reste du commando l'accusait, leurs femmes également. Il était parti se cacher plutôt que de s'expliquer devant la justice pénale. C'étaient des indices sérieux.

Mais les semaines de procès en appel conduisent à s'interroger. Le président de la Cour d'assises conservent des pièces par devers lui sans les communiquer à la défense. Des écoutes téléphoniques ne figurent pas au dossier. L'expert balistique affirme que le tueur n'avait pas la taille de COLONNA. Il n'y a aucune preuve de sa présence personnelle sur les lieux du drame. La seule témoin oculaire jure qu'il n'y était pas.

Ce qui pouvait apparaître comme une loggorhée exagérée des avocats de COLONNA sur le mensonge d'Etat a pris forme jour après jour devant cette cour d'assises spéciale composée de magistrats professionnels choisis.


Alors oui, COLONNA innocent est l'idée qui fait son chemin du fait des incertitudes troublantes qui ont pesé sur cette enquête et de la pression mise par SARKOZY pour le capturer et annoncer en plein meeting qu'il avait arrêté l'assassin du Préfet ERIGNAC.

La Cour d'appel va se trouver devant un dilemme cornélien : confirmer la condamnation de COLONNA sans aucune preuve de sa participation et à contre courant de l'opinion publique qui doute majoritairement, et la Justice sera une nouvelle fois affligée d'une dépendance pendable au pouvoir politique; ou prononcer sa relaxe au regard du doute et la Justice affirmera que la raison d'Etat n'a pas sa place dans un prétoire en FRANCE en 2009.

Je vous avoue que je ne ferai pas de pronostic entre ces deux alternatives; et cette impossibilité de choisir l'un de ces scénarios traduit à lui-seul un manque de confiance dans le fonctionnement de l'institution judiciaire.