Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Des primaires pour le candidat de la gauche à la présidentielle


Il m'amuse d'avoir eu raison (trop ?) tôt quand le MODEM annonce officiellement via Mme DE SARNEZ avec l'accord de BAYROU à MARSEILLE ces jours-ci la perspective d'un grand front uni des écologistes, du PS et du MODEM, avec élection du candidat progessiste contre SARKOZY par un large collège électoral. Je connais des dents qui doivent grincer chez certain(e)s VERTS et certain(e)s socialistes qui se sont tant dépensés pour me traîner dans la boue quand j'annonçais cette nécessaire perspective. Pour autant, cela ne peut se faire n'importe comment.

C'est ce que précise l'ami Dany à RUE 89.

Alors que les personnalités socialistes favorables à des primaires élargies à toute la gauche sont chaque jour plus nombreuses, les autres formations d'opposition montrent leur agacement face à l'ampleur que prend le débat sur ce processus de désignation d'un candidat commun à la présidentielle de 2012.

Le NPA d'Olivier Besancenot et le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon y sont opposés, quand les communistes ou les Verts estiment surtout que les socialistes se servent des primaires pour masquer un déficit d'idées. Daniel Cohn-Bendit explique toutefois à Rue89 à quelles conditions il se déclarerait favorable à de telles primaires.


Etes-vous favorable à des primaires à gauche ?

On ne peut organiser les primaires que si on fait avant le rassemblement social, écologique et démocratique. Sinon les primaires ne veulent rien dire, n'ont aucun sens. Si ce rassemblement se fait, je ne suis évidemment pas contre des primaires.


Quelles règles devraient alors s'appliquer ?

Chaque parti qui souhaite participer à ce rassemblement devra nommer des représentants et ces représentants rédigeront ensemble un manifeste de l'espoir. Les formations, les politiques, les militants, les citoyens qui adhèrent à la politique définie pourront alors signer ce manifeste.

A la fin, on aura 500 000, un million, deux millions, trois millions ou quatre millions de signataires. Ce peuple électoral pourra alors élire son représentant pour la présidentielle.


Faut-il débuter le processus dès aujourd'hui ?

On peut préparer le débat, mais il faut attendre les régionales, où beaucoup de formations présenteront des listes autonomes au premier tour, sinon ça ne servirait à rien qu'il y ait deux tours.

A la présidentielle aussi il y a deux tours, mais il existe un petit détail qui s'appelle 2002. Si plusieurs formations de gauche font des scores à plus de 10%, il y a un risque de voir d'autres candidats leur passer devant.


Attendez-vous une prise de position de Martine Aubry ?

Comme je ne comprends pas Martine Aubry, je ne sais pas ce qu'elle va faire. Elle est sceptique face aux écologistes, face au MoDem… Elle recherche la stratégie où le PS ressort hégémonique.



Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :