Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

VORALBERG et congrès FNCCR

Publié le 25 Septembre 2009 par Thierry BILLET in Environnement


Retour d'un voyage d'étude dans le VORALBERG sur l'habitat passif... pour presque immédiatement participer à deux journées du colloque de la FNCCR à ANNECY où j'ai suivi surtout les ateliers sur la gestion des déchets avec deux thématiques : la tarification du service de collecte et de traitement et la valorisation de la biomasse.

Je commence par la fin et la réunion de jeudi après -midi sur la valorisation de la biomasse avec une intervention décevante d'un directeur du Ministère de l'écologie, mais des témoignages intéressants de deux expériences : CALAIS et DUNKERQUE.

A CALAIS, le choix a été celui de la méthanisation suivie de la fabrication de compost, à DUNKERQUE, seule la fabrication de compost a été décidée.

Ce dernier procédé est évidemment bien plus simple que la méthanisation qui nécessite la mise au point et la maintenance d'un digesteur avec une intervention de microbes dans une ambiance confinée, alors que le compostage est une technologie plus simple qui donne des résultats rapidement, sans phase plus ou moins longue de mise au point du process.

Dans les deux cas, la collecte des déchets fermentescibles est faite au porte à porte. A CALAIS, elle inclut les papier carton, mais aussi les couches de bébé, les huiles de friture, etc. Les huiles de friture ont en effet un pouvoir de "gazéification" remarquable en méthane.

On a donc là un exemple qui fonctionne bien dans une collectivité de taille comparable à celle de l'agglomération annécienne.

L'enjeu pour le SILA et la C2A est là : en fermant le 3° four de CHAVANOD, et en lançant des études sur la méthanisation et le compostage, faut-il collecter les déchets verts en porte à porte ou trier à l'entrée de l'usine du Champ de l'Ale ?

Demain, j'essaie de prendre le temps de vous parler de tarification.