Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Chapeau, Monsieur HULOT !

Publié le 22 Janvier 2007 par Thierry BILLET in Environnement

Sage décision prise par Nicolas HULOT de ne pas se présenter à l'élection présidentielle : il n'aurait pas pu répondre au passage d'une démarche de témoignage et d'interpellation à celle d'un candidat généraliste devant répondre à toutes les questions posées par une campagne politique. Mais, grâce à lui et à la médiatisation dont il sait être l'objet, la question de l'écologie a été placée au coeur du débat présidentiel et les presque 500.000 signatures du pacte écologique sont une excellente nouvelle et la preuve d'une attention réelle des français à la question du réchauffement climatique.

Il reste aux VERTS en général et à Dominique VOYNET en particulier à représenter politiquement l'ensemble des sympathisants qui ont répondu à l'appel de Nicolas HULOT.

La tâche est difficile.

Certains continuent de croire que l'on peut y arriver sans faire de politique.

Espèrent ils vraiment changer les politiques publiques sans un groupe parlementaire VERT à l'assemblée nationale ?

D'autres refusent de choisir le camp de la gauche par rapport à celui de la droite.

Pensent ils vraiment que SARKOSY- qui est l'ami de BUSH- mettra en oeuvre et renforcera les objectifs de réduction des gaz à effet de serre ?

Certains continuent de ne voir les VERTS qu'en tristes radoteurs de congrès.

Connaissent ils le travail de terrain exceptionnel des élus VERTS partout où ils sont élus, au parlement européen, à l'assemblée nationale et au sénat, dans les conseils régionaux ou municipaux ?

D'autres enfin pensent qu'il faut voter UTILE au premier tour de la présidentielle en ne voulant pas revivre de nouveau 21 avril 2002.

C'est CHEVENEMENT qui a fait perdre JOSPIN en 2002. Et le PS a cette fois acheté très cher le fait qu'il ne se présente pas en lui accordant un nombre de députés que son poids électoral ne justifiait pas. Faut il faire passer l'écologie politique à la trappe au nom du vote utile en 2007 alors que le score de Dominique VOYNET sera le repère du PS pour prendre à bras le corps la question environnementale ?

Je ne le crois pas.

Les VERTS apportent au débat présidentiel une thématique qui sera déterminante compte tenu de l'accélération du réchauffement climatique.

Si Dominique VOYNET fait 3 %, les 500.000 signatures du pacte écologique ne pèseront rien. Cette arithmétique politique peut choquer, mais elle est la réalité qu'entendent les responsables politiques à travers le monde : L'écologie, ça pèse combien de voix ?