Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Charte du Parc des Bauges : un avis sous réserve de la CAA

Publié le 23 Février 2007 par Thierry BILLET in Politique locale














J'ai commencé ma carrière professionnelle en tant que chargé de mission du parc naturel régional de Picardie maritime. J'avais un peu plus de vingt ans et j'ai animé pendant plusieurs mois les travaux préparatoires à la charte du parc dans un secteur magnifique, autour de la Baie de Somme. En définitive, les chasseurs de gibier d'eau décidèrent de ne pas permettre qu'il voit le jour... après avoir pourtant approuvé le projet de charte. C'est donc un sujet qui m'a toujours tenu à coeur : dés les années 80, les PNR développaient des politiques qui se voulaient des laboratoires d'un développement économique respectueux, aux côtés des sanctuaires que représentaient les Parcs nationaux. Aussi est-ce avec un particulier intérêt que je me suis penché sur la révision de la charte du PNR des BAUGES dont l' approbation par la communauté d'agglomération annécienne est à l'ordre du jour ce jeudi 22 février 2007.

C'est donc de manière éclairée que j'ai indiqué au comité syndical de l'agglomération que les VERTS allaient voter contre cette approbation, en reprenant le réquisitoire sans appel de la FRAPNA de la HAUTE SAVOIE, signé par son président, Eric FERAILLE, dans le mensuel HAUTE SAVOIE NATURE de février 2007 (sur abonnement à frapna-haute-savoie@frapna.org).

Eric y dénonce le grand écart entre les principes de la charte et la réalité des atteintes à l'environnement que le Parc permet sans protester.

Je lui laisse la parole :

« Que de belles paroles et de bonnes résolutions pour la nouvelle charte du Parc Naturel Régional des BAUGES. Parmi elles, nous avions retenu tourisme doux et préservation des espaces naturels si remarquables dans ce massif préalpin... Bref, on avait enfin trouvé l'équilibre entre développement et protection sur les « flons flons » du développement durable. On a bien failli y croire, mais cette histoire de carrière de BELLECOMBE qui fera une vilaine cicatrice en plein coeur du parc pour alimenter l'urbanisation d'ANNECY et de CHAMBERY, et puis ce douteux document de planification des carrières élaboré par le parc et qui entérinait déjà plusieurs nouvelles carrières ont semé le doute. Et puis les canons à neige du Margeriaz et du Semnoz qui crachent leur neige artificielle nous ont rendus un peu plus amers ! Enfin, cerise sur le gâteau, le circuit de motoneige du Revard, 100 hectares dédiés à la découverte de la nature sur des engins de 800 cm3 de cylindrée que l'on entendra à des kilomètres à la ronde ! (...) Les Bauges ont elles vocation à n'être qu'un vaste Lunaparc sacrifié sur l'autel d'une civilisation consumériste qui court à sa perte, ou sommes nous en droit d'attendre de ce territoire qu'il préserve son âme et se conforme à sa vocation de laboratoire de l'économie durable.
Nous ne resterons pas les bras croisés ! »

Considérant cet avis négatif, Bernard BOSSON reprenait la parole pour indiquer que la charte lui paraissait effectivement trop proche de simples voeux pieux. Il proposait de voter la charte, tout en attirant l'attention du syndicat du parc sur les deux points litigieux : les carrières et le circuit de motoneige. C'est donc sous réserve de la prise en compte de ces deux problèmes que la CAA a approuvé la charte du Parc à l'unanimité.

Mission remplie pour les écologistes.

Merci à Pierre NENNY pour son dessin