Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Une majorité UDF - PS -Verts ?

Publié le 22 Février 2007 par Thierry BILLET in Elections 2007

J'ai pris le risque d'écrire, il y a plusieurs jours, que Bernard BOSSON ne votera jamais SARKOZY au second tour de la présidentielle.

L'annonce de François BAYROU selon laquelle il prendrait un premier ministre socialiste est une illustration de plus du probable renversement d'alliances qui sera sans doute l'élément fondateur de la recomposition politique indispensable à la France du début du 21° siècle.

Car, pour le moment, BAYROU peut refuser de répondre à cette question : il est au sommet d'une vague comme celle qu'avait connu CHEVENEMENT en 2002; il est le candidat refuge de ceux qui souhaitent la modernisation démocratique de notre pays et il a profité de la faiblesse du début de campagne de Ségolène ROYAL.

Mais, au soir du premier tour, pourra t-il appeler à voter SARKOZY ?

Bernard BOSSON pourra t-il appeler à voter ACCOYER pour que la loi littoral sur le lac d'ANNECY soit sabordée par l'UMP enfin libre de mettre sa loi "scélérate" en application ?

Si c'était le cas, les promesses de renouveau des pratiques politiques de l'UDF ne seraient qu'un trompe l'oeil pour appâter l'électorat du premier tour.

J'ai la faiblesse de croire que ni BAYROU, ni BOSSON ne mangeront de ce pain là.

Ce serait alors une union UDF-PS-Verts qui pourrait gouverner ce pays autour de valeurs simples : la responsabilité sociale et environnementale, la solidarité, la démocratie par l'instauration de la proportionnelle 

J'ai pris le risque d'écrire il y a plusieurs jours que Bernard BOSSON ne votera jamais SARKOZY au second tour de la présidentielle.

L'annonce de François BAYROU selon laquelle il prendrait un premier ministre socialiste est une illustration de plus du probable renversement d'alliances qui sera sans doute l'élément fondateur de la recomposition politique indispensable à la France du début du 21° siècle.

Car, pour le moment, BAYROU peut refuser de répondre à cette question : il est au sommet d'une vague comme celle qu'avait connu CHEVENEMENT en 2002; il est le candidat refuge de ceux qui souhaitent la modernisation démocratique de notre pays et il a profité de la faiblesse du début de campagne de Ségolène ROYAL.

Mais, au soir du premier tour, pourra t-il appeler à voter SARKOZY ?

Bernard BOSSON pourra t-il appeler à voter ACCOYER pour que la loi littoral sur le lac d'ANNECY soit sabordée par l'UMP enfin libre de mettre sa loi en application ?

Si c'était le cas, les promesses de renouveau des pratiques politiques de l'UDF ne seraient qu'un trompe l'oeil pour appâter l'électorat du premier tour.

J'ai la faiblesse de croire que ni BAYROU, ni BOSSON ne mangent de ce pain là.

Et alors ce serait une union UDF-PS-Verts qui pourrait gouverner ce pays autour de valeurs simples : la responsabilité sociale et environnementale, la solidarité, la démocratie notamment par l'instauration de la proportionnelle  et une Europe forte autour d'un pacte social renouvelé.

C'était le souhait de Dany COHN BENDIT l'autre matin. Une fois de plus, Dany osait dire ce que les tabous nationaux ne veulent pas (encore ?) admettre...

Mais c'est sans doute le seul scénario qui permette de faire avancer la société française sans crise et dans le débat des idées entre les composantes de cette majorité parlementaire.


Sinon, SARKOZY sera élu, et alors les émeutes de l'hiver 2005 ne seront pas longtemps seulement un mauvais souvenir :
elles seront la préfiguration d'un modèle social fait de répression et de régression.