Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

A 41 (4), les études prospectives, enfin !


Pour avoir travaillé dans un organisme de planification régionale, j'ai acquis une certaine expérience de la langue de bois administrative en matière d'aménagement du territoire.

L'étude de l'agence économique de la HAUTE SAVOIE sur l'Impact de l'A 41 nord-
disponible sur www.haute-savoie.com - ne prend même pas la précaution de formules creuses.

Elle énonce tranquillement que le roi est nu, que rien n'a été anticipé pour prendre en compte les conséquences de cette infrastructure de transport, et qu'il n'y a toujours aucune mesure opérationnelle pour les années qui viennent : « Il s'agit d'imaginer quel peut être l'impact, à court mais aussi à moyen et long terme de la mise en service de l'A 41 nord ».


Or l'autoroute devrait être en service dans une trentaine de mois. D'ici là, il ne se passera RIEN.

L'agence rappelle ce que nous répétons inlassablement :

« Mais les effets négatifs sont et seront également présents, avec le renchérissement du foncier et de l'immobilier ayant un impact immédiat sur le marché du logement en général, sur les difficultés des personnes vivant avec un niveau de vie moyen ou faible, sur la pression à la hausse des salaires dans les entreprises françaises, avec en incidence un frein au développement économique du secteur productif, sur l'activité agricole avec la consommation d'espaces qui lui était dévolu. Tels sont bien les risques à éviter ».

On s'attend donc à ce que l'étude décline les moyens mise en oeuvre pour les éviter. Et pourtant, rien, nada, zéro,... pas un mot sur une politique structurante de lutte contre ces risques évidents.

Tout juste vous propose t-on une liaison par bus vers la nouvelle gare TGV de BELLEGARDE pour gagner 40' vers PARIS...

Et d'organiser le covoiturage pour lutter contre la politique de la ville de GENEVE de chasser les voitures « septante quatre » (sic !) du centre ville.

Pas un chiffre prévisionnel, pas une proposition de programmation, aucune perspective concrète.

Mais la reconnaissance de l'imbécillité du demi échangeur de COPPONEX qui ne dessert que vers le Nord, et de l'isolement de la plate forme d'ARCHAMP qui ne répond pas à l'ampleur des enjeux de la zone frontalière.

Quant à l'aéroport de METZ-TESSY, il sera encore plus concurrencé par les « low costs » de COINTRIN, au moment où le Conseil général reprend l'équipement. Il faudra suivre cela, M. NYCOLLIN quand vous aurez un moment...

A noter que la communauté d'agglomération d'ANNECY n'a même pas participé à cette étude...

Cette étude n'a qu'un mérite, dire que ce que nous savons tous, l'A 41 était un projet de pur copinage politique, qui devait avec feue l'A 400, donner une surface plus importante à la société du Tunnel du Mont Blanc, justifiant l'arrivée de Rémi CHARDON, proche de Jacques CHIRAC, pour son pantouflage doré à CHAMONIX... La catastrophe du 24 mars 1999 devait ruiner les espoirs de M. CHARDON de devenir un jour ministre. Mais l'appareil UMP a réussi à nous imposer l'A 41 pour le meilleur et surtout pour le pire :

Regarder encore plus de camions traverser le sillon alpin et polluer nos vallées.





Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :