Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

UNESCO, Jean Luc RIGAUT remet le couvert...

Publié le 12 Mars 2007 par Thierry BILLET in Politique locale

Pierre HERISSON fait de l'intox sur ses bonnes relations avec Jean Luc RIGAUT et le fait que celui-ci se ralliera finalement à son panache pour les municipales de 2008 à ANNECY.

Ce rabibochage contre nature entre l'UDF et l'UMP locales, je n'y crois personnellement pas.

Ce serait pour Bernard BOSSON manger son chapeau et laisser sa ville à une équipe qu'il vilipende à longueur de journée.

Mon ami Jean EXCOFFIER, au contraire, pense que l'UDF finira par retomber du côté de l'UMP, comme elle l'a toujours fait, et qu'il n'y a donc rien à attendre de ce côté là.

L'avenir nous départagera.

Mais Jean Luc RIGAUT vient d'abonder dans mon sens en adressant le 5 mars un courrier au Président du SILA à propos de la candidature à l'UNESCO de la cluse du lac qui met encore un peu d'huile sur le feu. JLR y dénonce la méthode suivie, la pauvreté du dossier déposé à Nelly OLLIN et il termine : « Je redoute que nous ne prenions pas les moyens nécessaires à son aboutissement ».« Pan sur le bec ! » comme dirait le Canard Enchaîné.

En attendant le prochain round, sachez que si le projet est déposé par la FRANCE il ne le sera pas avant 2010 au plus tôt, que le montage du dossier va quand même coûter 150.000 euros uniquement pour payer des cabinets de consultants et de lobbying.

Et que mes amis de « Pro Mont Blanc » qui se battent pour le classement du massif du Mont Blanc affirment que l'UNESCO privilégie aujourd'hui les sites des pays du Sud largement sous représentés... et un niveau de protection du site à la hauteur de son classement !

Or, Pierre HERISSON soutient la modification de la loi littoral qui permettra d'urbaniser le plateau de SAINT GERMAIN à TALLOIRES par exemple , ou d'agrandir la carrière CECCON à ANNECY LE VIEUX. Pour visualiser les conséquences de la modification  de la loi littoral, dirigez vous sur le site de la Ville d'ANNECY

Autrement dit, ce dossier est un bluff total. Reportez vous  sur ce blog à l'article

Le SILA oublie même dans son dossier de presse de rappeler que l'initiative en revient à Lac d'Annecy Environnement... qui a ressaisi le tribunal administratif contre la cale sèche de SEVRIER... Ceci explique peut être cela !