Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Emotions : de Guernica à Lascaux

Publié le 22 Août 2011 par Thierry BILLET in C'est personnel

Retour de vacances et quelques émotions à partager de nature très diverse comme vous pourrez le constater.


D'abord GUERNICA, la ville basque martyre de l'aviation nazie en 1937, au cours de la guerre civile espagnole. L'oeuvre de PICASSO, sans doute la plus connue, avait été commandée par la République espagnole pour le pavillon espagnol de l'exposition universelle de PARIS le lendemain des bombardements. La visite du Musée dédié à la Paix et la résolution non violente des conflits est un moment d'exception. Il contient une salle sur le conflit nationaliste basque et le recours à la violence de l'ETA. Bel exercice de réflexion sur soi même de la part du peuple basque déchiré par cette violence devenue aveugle.


Ensuite, dans un tout autre registre, le vol de cygognes noires au-dessus du col d'ORGAMBICESCA (il y a plusieurs orthographes)... J'avais fait plusieurs dons à la LPO pour qu'elle puisse louer ce col au syndicat intercommunal de la SOULE afin qu'il ne soit pas confié comme les autres aux chasseurs de palombes. Et c'est dans cet environnement magnifique que j'ai assisté au passage de plusieurs cygognes noires : je ne connaissais pas l'existence de cet oiseau qui ne compte que quelques dizaines de couples en FRANCE. Spectacle magique avec les ornithologues présents du lever au coucher du soleil pour compter les passages de migrateurs comme ces milliers de milans noirs qui se regroupent pour passer les PYRENEES.


Après l'ascension du Pic d'ORHY (bien facile) au milieu des vautours fauves, ce fut un petit miracle comme cette photo d'un vautour posé sur un arbre dans une gorge pourtant bien fréquentée par les marcheurs...

DSCN0368.JPG

 

Et, enfin, LASCAUX : la reproduction à l'identique de la fameuse grotte découverte par des adolescents qui cherchaient leur chien juste avant la guerre de 40 est un véritable émerveillement. Les photographies que l'on peut voir un peu partout ne rendent pas compte de l'ambiance dans laquelle ce bestiaire a été peint il y a 17.000 ans et de la taille des animaux, de leur enchevêtrement symbolique et de la qualité de la caligraphie. Nous pourrons bientôt visiter la réplique de la grotte CHAUVET en ARDECHE dont l'iconographie est presque deux fois plus ancienne...