Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Lac d'ANNECY : 3,4 microgramme de phosphore par litre

Publié le 7 Décembre 2011 par Thierry BILLET in Environnement

link

Nouvelle réunion jeudi dernier du collège des associations et des usagers du lac d'ANNECY avec toujours autant de participation des représentants de la société civile à ces réunions de concertation que l'Etat estime suffisamment crédibles pour participer chaque fois en la personne de M. le secrétaire général de la Préfecture.

 

L'ordre du jour était, cette fois encore, très chargé. Je retiens quelques points :

  • les mouillages écologiques, pour lesquels le cahier des charges est maintenant terminé et après relecture des membres du groupe de travail, va être publié d'ici la fin de l'année. Voilà un travail de longue haleine qui aboutit heureusement avec la participation de tous les utilisateurs du lac (plongeurs, pêcheurs, plaisanciers, etc.). Plus d'infos ici.

 

  • L'état de santé du lac, avec le suivi scientifique annuel présenté par l'Institut national de recherche agronomique (INRA) de THONON, avec une présentation très pédagogique du fonctionnement du lac grâce à quatre prélévements annuels qui permettent sur toute la colonne d'eau de mesurer les conditions de brassage des eaux de profondeur et de surface, de suivre la température du lac aux différentes profondeurs, de déterminer les quantité de zoo et de phytoplancton...  Ce qu'il faut retenir, c'est l'extrême faiblesse du phosphore dans l'eau du lac d'ANNECY : 3,4 microgramme par litre; c'est à dire un état nutritif très limitant pour la faune du lac. Ce faible taux de phosphore est maintenant stable depuis 1993. Et il ne remontera pas dans les années à venir. C'est le marqueur de la réussite des travaux de protection du lac.
  • Les travaux de restauration des roselières du Bout du lac vont commencer. J'en ai déjà beaucoup parlé, mais nous entrons maintenant dans la phase travaux : les roseaux et autres nénuphars sont en nursery au Lycée agricole de POISY et la pose des protections devant les roselières sont programmées. Il s'agit d'un projet déterminant qui va permettre aux roselières de reconquérir de nouveaux espaces.
  • L'étude environnementale sur la réintroduction du marnage confiée à SAGE ENVIRONNEMENT et à la Compagnie nationale du Rhône est en voie d'achévement. Elle pourra être présentée à la prochaine réunion de la commission. Si l'effet positif d'une réintroduction du marnage sur le lac est validé par cette étude, alors nous pourrons commencer le travail de réflexion sur les conséquence positives et négatives sur les autres activités présentes sur le lac et qui dépendent de la hauteur d'eau. Là encore, plus d'informations sur la démarche du marnage, ici.
  • Quant à la dermatite cercarienne, les mesures prises depuis des années maintenant permettent de limiter considérablement la présence des cercaires par le broyage des limnées au fond du lac devant les plages et le prélévement des colverts sédentarisés par la chasse. La prévalence est réduite désormais à 0,76%; seuil en deçà duquel on ne peut descendre : nous sommes aujourd'hui à un niveau plancher qui n'empêche pas quelques cas de piqûres annuels.