Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Le ruisseau de Marsin et sa population d’écrevisses

Publié le 29 Mai 2011 par Thierry BILLET in Environnement

La fédération départementale de la Pêche de HAUTE SAVOIE nous alerte sur les menaces sur les écrevisses autochtones, notamment dans le ruisseau de MARSIN, où elles constituent une espèce particulièrement précieuse et endémique. Bravo à la Fédération pour ce travail rigoureux de connaissance et de défense des cours d'eau.
 
Le ruisseau de Marsin, affluent des Usses (74) situé sur les communes de Chêne-en-Semine et Vanzy, est
connu depuis de nombreuses années comme étant l’un des derniers sites à écrevisses autochtones de Haute-
Savoie. Officiellement recensé comme tel par le Conseil Supérieur de la Pêche (aujourd’hui ONEMA) en 2001, il
a ensuite fait l’objet d’un suivi complet par la Fédération de Haute-Savoie pour la Pêche et la Protection du Milieu
Aquatique entre 2002 et 2007 (atlas de répartition, étude de la population d’écrevisses, étude du milieu et du
bassin versant) dans le cadre du plan de conservation des populations d’écrevisses autochtones de Haute- Savoie (Huchet, 2007). Un diagnostic précis a pu ainsi être réalisé sur l’état de santé du ruisseau et de la population d‘écrevisses qu’il héberge, et les principales causes de dysfonctionnement ont pu être identifiées comme telles.
 
En 2008, toujours dans le cadre du plan départemental de conservation mené par la Fédération, un bilan génétique a été entamé sur l’ensemble des populations connues. Ce bilan, réalisé en partenariat avec le laboratoire de Génétique et Biologie des Populations de Crustacés de l’Université de Poitiers (UMR CNRS 6556), a mis en évidence que les écrevisses du ruisseau de Marsin appartiennent à l’espèce « écrevisse des torrents » (Austropotamobius torrentium), et non pas à l’espèce « écrevisses à pieds blancs » (Austropotamobius pallipes) à laquelle elles avaient toujours été rattachées. De plus, il est apparu que cette population diverge génétiquement de manière significative avec toutes les populations d’écrevisses des torrents analysées jusqu’alors en Europe. Ce résultat, surprenant au vu de l’aire de répartition connue de l’écrevisse des torrents,  fait de la population d’écrevisses des torrents du ruisseau de Marsin l’une des trois seules populations connues en France, et, du fait de son statut génétique, la rend unique en Europe en terme  de conservation de la biodiversité.
 
Une épée de Damoclès au dessus de la tête des écrevisses : un rejet aux sources du ruisseau !
Le diagnostic de bassin versant réalisé sur le ruisseau de Marsin par la Fédération entre 2002 et 2007 avait mis
en évidence le risque d’extinction qui pesait à court terme sur la population d’écrevisses, lié à la présence
aux sources même du cours d’eau d’une station d’épuration obsolète rejetant directement dans le
ruisseau (Huchet, 2007). Seuls la faiblesse des volumes rejetés, le caractère chronique des dysfonctionnements
et les capacités d’autoépuration du ruisseau permettaient le maintien de la population d’écrevisses.
Cependant, cette dernière se voyait cantonnée sur un linéaire de 1200m (le ruisseau en comptant 5400), désertant la partie amont du cours d’eau du fait de ce rejet, la partie aval subissant quant à elle des pollutions minérales et toxiques la rendant totalement inhospitalière vis-à-vis des écrevisses. De fait, en l’absence de toute zone refuge possible en cas
d’incident majeur au niveau de la station d’épuration située aux sources, la situation de la population était
considérée comme très précaire, le moindre changement naturel ou non des conditions du milieu étant susceptible de la faire disparaître.

 

Informée du projet de rénovation de cette station, la Fédération l'a étudié et a pris la position suivante :
 
En l’état actuel des choses, la Fédération, ne peut qu’émettre un avis défavorable sur ce projet. Elle
déplore également l’absence totale de concertation dès l’amorce de ce dossier, et  regrette d’avoir encore une fois été mise au pied du mur par l’administration en charge du dossier dans une telle situation. Des précédents avaient pourtant déjà eu
lieu, qui s’étaient soldés par des situations conflictuelles et par la disparition ou la forte dégradation des populations d’écrevisses concernées (Ruisseau du Vaudrenaz en 2004, Ruisseau des Vignes en 2005). 
 
Enfin, elle tient à rappeler que la situation précaire des écrevisses dans le département n’est pas un phénomène nouveau ni inconnu, qu’elle continue à se dégrader régulièrement en dépit du fait que les ruisseaux les hébergeant soient protégés par un arrêté ministériel datant de 1983, et qu’un bilan complet des causes de régression ou des menaces pesant sur les populations restantes (27 Km de linéaire colonisé sur un total de 3800 Km à l’échelle départementale) avait été finalisé en 2007 et largement divulgué, sans prise en compte depuis lors.
 
Dans le cas présent, la Fédération ne se positionne pas contre projet de ZAC de la Communauté de Communes de la Semine, ni contre la réalisation d’une nouvelle station d’épuration conduisant à l’arrêt de la station d’épuration actuelle, arrêt qui permettrait au ruisseau de Marsin de retrouver une qualité satisfaisante et constante, garantissant la
pérennité de sa population d’écrevisses des torrents.
En revanche, elle s’oppose au positionnement du rejet de cette nouvelle station au même endroit que celui de la station actuelle, et demande simplement à ce que ce rejet soit placé sur un autre milieu récepteur plus apte à l’accepter, seule option constituant une mesure de conservation efficace de la population d’écrevisses des torrents. En ce
sens, elle vient d’envoyer au préfet de Haute-savoie une demande de recours gracieux. Nous vous tiendrons informés des suites données.


Pour en savoir plus
 (Copier/coller les liens)
 
Données sur la population d’écrevisses des torrents du ruisseau de Marsin :
http://www.pechehautesavoie.com/telechargement_fiche.php?fileid=98
 
Données sur la génétique des populations d’écrevisses de Haute-savoie :
http://www.pechehautesavoie.com/telechargement_fiche.php?fileid=185
Enquête nationale sur la situation des écrevisses :
http://www.onema.fr/IMG/pdf/2007_009.pdf
 
Données UICN sur l’écrevisse des torrents :
http://www.iucnredlist.org/apps/redlist/details/2431/0
 
Répartition des écrevisses en Europe :
http://www.onema.fr/BFPP/bfpp/Article/367/367p611.pdf