Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

François ASTORG s'auto amnistie

Publié le 11 Décembre 2020 par Thierry BILLET

J'ai reçu hier la réponse du Maire à ma demande de me substituer à la Ville pour porter plainte contre le supporter de la liste RÉVEILLONS ANNECY qui a volé la Ville en imprimant des milliers de photocopies sur un copieur municipal. Je vous rappelle les faits :

 

Je reçois ce 10 décembre une réponse à ma demande qui vaut son pesant d'or.  "Je vous informe que le mandataire financier de la liste RÉVEILLONS ANNECY a sollicité de lui-même la ville d'ANNECY pour s'acquitter de ce remboursement. Il a été fait droit à sa demande : un titre de recette a été émis et honoré par ce mandataire. La créance de la Ville est donc éteinte." On en tire comme conséquences :

- Que François ASTORG assume la responsabilité d'un tract anonyme injurieux pour la liste POUR ANNECY NATURELLEMENT et pour JLR à titre personnel. Pour de prétendus écologistes qui n'ont que le mot "bienveillance" dans la bouche, il y a un petit problème.

- Que François ASTORG, en tant que maire d'ANNECY (ou l'un de ses adjoints), a signé un titre de recettes à François ASTORG, candidat de la liste RÉVEILLONS ANNECY, pour une dépense illégale puisqu'il est interdit d'utiliser les moyens municipaux pour sa campagne électorale. Comment la Ville peut-elle facturer à un candidat aux municipales l'utilisation illicite du matériel de la Ville ? Rappelons nous leurs accusations inventées d'avoir utilisé les fichiers municipaux ! Eux n'hésitent même pas à  reconnaître leur forfait, ils le déclarent à la commission des comptes de campagne et ils pensent qu'ayant remboursé le coût des photocopies, cela éteindra le vol. Il faut vite informer tous les délinquants que si ils remboursent les diamants qu'ils ont volés, ils ne risquent plus rien !  Car lisez bien la suite : "comme indiqué précédemment, la créance de la ville est éteinte et il n'apparaît donc pas possible d'intenter une action en justice en ce sens". Monsieur le maire, nous sommes en matière pénale ! Le désintéressement des victimes est une conséquence de la sanction pénale : il faut effectivement que le coupable indemnise les victimes. Mais la réparation du préjudice n'éteint pas l'action pénale. Et c'est une action pénale que je vous demande de conduire. D'autant que cette action pénale n'est pas diligentée contre le Maire, mais contre la personne physique qui a commis l'infraction et qui, elle, n'a pas remboursé.

 - Que François ASTORG veut donc faire payer par le contribuable, en demandant le remboursement des photocopies à l’État, une utilisation délictuelle des moyens publics. On aurait pu imaginer une collecte auprès des sympathisants de RÉVEILLONS ANNECY pour que l'auteur du vol rembourse la Ville. Mais non, le cynisme est poussé à son maximum : c'est au contribuable de payer l'impression d'un tract illicite édité pour faire élire Monsieur ASTORG.

- Que, bien entendu, tout ceci n'a aucun caractère spontané : M. ASTORG savait parfaitement AVANT de rédiger son compte de campagne début septembre 2020 que nous connaissions l'utilisation frauduleuse de la photocopieuse municipale puisque nous avions soulevé ce point dans la protestation électorale transmise le 2 juillet. Il a trouvé la pire solution pour pallier à cet abus de confiance : essayer de le régulariser ne le faisant payer par la collectivité.

Les tricheurs sont aux manettes à ANNECY.