Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

MAROC, retour sur images

Retour du MAROC invité par des amis installés là-bas pour des raisons professionnelles.
J'ai été très surpris de l'usage encore très développé des ânes et des mulets par les agriculteurs marocains : Des charrues à un soc, en bois, tirées par des ânes sur des superficies importantes, voilà qui étonne. J'imaginais un pays plus mécanisé et les tracteurs m'ont semblé bien rares entre FES et RABAT.
Une choses qui frappe un écologiste est l'absence totale de gestion des déchets ménagers : on jette tout par terre dans les espaces publics urbains et dans des poubelles sans aucun tri sélectif dans les habitations en ville.
Mais aussi, dans un pays qui ne produit pas de pétrole et où l'essence coûte aussi cher qu'en FRANCE pour un pouvoir d'achat dix fois moindre; on s'attend à un développement accéléré du solaire. Mais on n'en trouve que des traces limitées sur quelques villas de riches propriétaires... et à l'aéroport de CASABLANCA qui annonce sa production d'énergie solaire sur un grand panneau dans la salle d'embarquement. Ailleurs, c'est inexistant.
Quant à la situation politique, une réelle liberté d'expression se retrouve dans la presse marocaine : la seule interdiction concerne la critique de la famille royale en tant que telle. Mais l'amabilité proverbiale du peuple marocain ne cache pas un bilan très négatif des années HASSAN II : l'analphabétisme concerne environ 50 % de la population, la protection sociale est balbutiante, etc. Dans cette monarchie régnante, les partis politiques donnent l'impression d'un jeu de superstructures sans lien direct avec la population qui s'est massivement abstenue aux dernières législatives; d'autant qu'au final, c'est le roi qui décide.
On pourrait espérer dans ces pays du SUD, une forme de bond technologique qui leur fasse éviter les erreurs de notre mode de développement sur le plan environnemental. Malheureusement cela n'est pas le cas : le recyclage des déchets ménagers dans des mégalopoles comme CASABLANCA créerait des emplois et éviterait d'alourdir la facture des importations d'hydrocarbures; le solaire permettrait d'économiser du pétrole et d'amener l'électricité dans les secteurs ruraux...
Trente ans après le fameux livre de René DUMONT, l'AFRIQUE est toujours mal partie...
S'y ajoute aujourd'hui une présence accrue du sentiment religieux, un développement très fort du port du voile qui devient la norme -même si une partie de la presse marocaine l'attribue à un effet de mode-  et une situation sociale marquée par le chômage de masse.
Le parti islamiste "modéré" a obtenu le plus de voix aux dernières législatives et que veut dire l'adjectif "modéré" dans une démocratie qui ne connaît pas la laïcité et ne comprend pas que l'on puisse séparer le religieux et les choix de la vie personnelle de chacun ?
La question pour de nombreux observateurs n'est plus de savoir si les islamistes prendront le pouvoir au MAROC, mais quand ils le feront....

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :