Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Débat budgétaire au SILA

Publié le 21 Janvier 2008 par Thierry BILLET in Municipales 2008

Les débats au Comité syndical du SILA ce lundi matin ont permis de vérifier... que mon blog est bien lu... puisque Pierre HERISSON avait préparé les réponses aux questions de mon article de vendredi. Merci de vous y reporter pour suivre la discussion...

Disons le tout net, les explications qu'il a données ne sont pas convaincantes.


Sur l'investissement de 15 millions d'euros, il indique qu'il n'y a pas de problème, que le budget est équilibré puisque l'on a emprunté en fonction de cet investissement. Je n'ai jamais prétendu que le budget n'était pas équilibré : comment le pourrait il ? Mais la question est celle de la capacité de financement sans recourir de manière trop importante à l'emprunt ? On voit déjà le poids croissant de l'amortissement dans la gestion budgétaire du SILA depuis plusieurs années : faut il poursuivre dans cette voie, sans mettre en place les recettes nécessaires ? Ou faut il réduire l'investissement de manière à préciser les investissements prioritaires et non pas engager des dépenses pour des raisons électoralistes ?

Sur la surcapacité de l'usine d'incinération de CHAVANOD, elle est confirmée. Pierre HERISSON a raconté que des contacts étaient pris avec d'autres collectivités, mais sans donner la moindre précision concrète. Il revendique 45 000 tonnes de déchets qui seraient placés en décharge et pourraient être brûlées. Mais dans quel périmètre de collecte ? Pourquoi ne sont elles pas déjà incinérées ? Ou encore, Pierre HERISSON évoque une source de 3 à 5 000 tonnes collectables dans la grande consommation. Mais ces déchets n'ont aucune vocation à être brûlés, mais à être recyclés : il s'agit essentiellement de cartons d'emballage qu'il serait idiot de brûler.

Sur la cale sèche, Pierre HERISSON reconnaît avoir eu la chance de décrocher un emprunt à taux zéro pour lequel la nouvelle banque rembourse à l'ancienne le montant des intérêts  du premier emprunt... Incroyable, NON ? Sans cela le budget annexe "activités nautiques" n'aurait pas été équilibré... Joli tour de passe passe. Mais on en paiera peut-être les conséquences dans 20 ans quand on devra rembourser.

D'autant que les 250 000 euros de "rab" sont bien confirmés sur le budget 2008 : le cadeau à M. CECCON est une réalité. Mais Pierre HERISSON a reçu une belle carte de voeux des salariés de la CNLA. Gageons que cet envoi parfaitement spontané lui a mis la larme à l'oeil.