Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Bienvenue chez les Ch'tis, pas drôle.

Publié le 7 Décembre 2008 par Thierry BILLET in C'est personnel


J'ai (enfin !) vu Bienvenue chez les Ch'tis en DVD chez des amis du Nord qui ne l'avaient pas vu non plus au cinéma.

Je vous avoue ma consternation totale. Je n'ai ri que deux ou trois fois. Et j'ai trouvé l'image du Nord qui y est dépeinte tellement caricaturale et archaïque que j'avais hâte que le film se termine.

Je suis né et j'ai longtemps vécu en PICARDIE, et le patois picard ressemble à celui du NORD.

Il n'est plus employé que par la génération de mes parents qui, de plus, veille à ne l'utiliser qu'entre elle car elle sait que son usage a été l'une des causes de l'échec de générations entières de picards sur le plan  scolaire.

Restent les images d'un match de foot au stade de LENS, mon seul souvenir de football dans un grand stade. Une ambiance inoubliable qui est la seule à m'avoir "remué" : la revanche symbolique des gueules noires.

Mais la niaiserie, l'abus d'alcool et le rôle donné aux femmes dans ce film m'ont laissé pantois.

J'ai tenté de trouver sur internet des analyses du succès du film. Peine perdue.

Certains pensent que c'est la côté "anti bling bling" de SARKOZY qui a plu. J'avoue que j'en doute.

D'autres vantent ses valeurs de convivialité et de simplicité dans les relations humaines... Mais il y a des dizaines de films qui en parlent mieux comme le remarquable "STELLA" qui a tenu une semaine aux NEMOURS.

Je crains surtout que le caractère franchouillard du film soit la cause principale de son succès; par exemple  avec cette image caricaturale du service public de LA POSTE (les scène ahurissantes avec le DRH qui se cache, le faux fauteuil roulant, les tournées pour se saoûler, etc.) qui relève du "petit travail tranquille" cher aux détracteurs des PTT...

Dany BOON a concentré tous les clichés sur le NORD et sur les postiers pour les agréger dans un film bon enfant dont on sort en s'inquiétant du désert des salles pour des films remarquables.

Son succès rend encore plus cruelle la désaffection concomittante pour le cinéma d'auteurs français.

Même pas drôle...

Alors courez voir "Les grandes personnes", avec JP DARROUSSIN, aux Nemours à l'affiche cette semaine. Vous ne le regretterez pas.