Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

10 ans de lutte contre la corruption et la "finance sans loi"

Publié le 5 Mai 2009 par Thierry BILLET in C'est personnel


 

En 2000, alors juge d’instruction, en charge de l’affaire Elf Éva Joly publie "Notre affaire à tous".
Elle écrit « Nous devons montrer la borne ou s’arrête le pouvoir de la finance off-shore. Les sociétés écran s’emboîtent les unes dans les autres. Combien de temps allons-nous tolérer que le droit s’arrête aux portes des paradis fiscaux par lesquels transitent 80% des flux financiers mondiaux ».

En 2003, devenue conseillère du gouvernement norvégien pour la lutte contre la criminalité financière, Éva Joly publie Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ?, récit des pressions subies pendant ses enquêtes et cri d’alarme contre les dérives de « la finance sans loi ».
Elle réunit à cette occasion à la Sorbonne une vingtaine de figures internationales pour lancer La Déclaration de Paris et dénoncer « la complicité des banques occidentales dans la grande corruption. Le système financier est une machine qui ne connaît plus que sa propre loi et protège de manière délibérée l’opacité des flux criminels. »

En 2006, Éva Joly publie La force qui nous manque, récit autobiographique et éclairage sur la « guerre nécessaire » à mener.
Elle écrit : « S’il faut une cible désignons les paradis fiscaux. S’il faut se battre contre des États et contre Wall Street, faisons-le avant qu’il ne soit trop tard. »

Aujourd’hui, la réalité a rattrapé le combat d’Éva Joly. La crise financière a montré la folie des paradis fiscaux et de la finance sans régulation.
Elle publie  "Des héros ordinaires"

un livre de combat, qui propose les portraits d’hommes et de femmes qui luttent contre la corruption et les paradis fiscaux en Europe. « Puisque le sommet a échoué, il faut partir du terrain ».

L’Islande, premier pays ruiné par la crise financière, lui a demandé de coordonner les enquêtes sur les dérives bancaires. « La leçon islandaise vaut pour New York, Londres et Paris. Les responsabilités doivent être établies, les coupables poursuivis. Combien d’enquêtes la France a-t-elle ouvertes depuis l’été 2008 ? A qui demande-t-on des comptes ? »

Éva Joly se présente aux côtés de Daniel Cohn-Bendit aux élections européennes sur la liste Europe-Écologie.